Jeudi 23 Novembre, 2017

Haïti parmi 10 pays à taux de refus les plus élevés pour les visas américains

On croirait que le pays de la révolution castriste serait épargné de cette mesure restrictive, car des négociations ont été sous Obama entamées pour que l’embargo soit certes levé sur Cuba mais pour que de bonnes relations soient établies entre l’île et les États-Unis.

Il semble que c’est tout le contraire : Cuba est en tête de classement des dix pays qui ont les taux de refus les plus élevés pour les visas américains avec un pourcentage de 81,9% de refus. Après Cuba, vient l’Afghanistan déjà à couteaux tirés avec l’administration du président républicain Donald Trump. Six pays du continent africain occupent respectivement les 2e, 3e, 4e, 5e, et 6e places avec une fluctuation de taux allant de 71, 5% à 65, 4%. Il s’agit de Mauritanie, Libéria, Gambie, Bhutan, Ghana et Burkina Faso.

Haïti est le second pays du bassin caribéen qui figure dans cette liste. Il vient en 9e position avec un pourcentage de 64, 5%. Après cette île laminée par des clivages sociaux, mise à genoux par le séisme du 12 janvier 2010 et, plus récemment, par le violent ouragan Matthew, ce sont deux autres pays africains qui suivent. Nous voulons parler de Somalie (63, 9%), Guinée (63, 5%). Mais aussi le Bengladesh en Asie (62, 8%) considéré comme l’un des pays les plus pauvres au monde.  

« 38 pays (une quantité islamistes) font partie d'un programme d'exemption de visa et même si leurs citoyens ne sont pas obligés de demander le visa, ils doivent encore fournir au gouvernement des États-Unis d'importants renseignements personnels avant leur admission ».