Mercredi 16 Octobre, 2019

Haïti - Musique : 4 nouveaux clips à découvrir ce week-end

En dépit de la conjoncture difficile que connaît le pays, l’industrie musicale haïtienne a été riche en production cette semaine, pour le plus grand plaisir des mélomanes. Quatre vidéos, quatre voix, quatre artistes ont su entraîner les amants de la musique dans des notes de variétés. Chacun de ces morceaux aborde un sujet différent : l'amour, l'infidélité, la motivation et le potin. Même les nouvelles liées à la situation d’insécurité du pays n’a pas empêché ces œuvres de devenir virales et d’être sur toutes les lèvres.

Le même jour de son 44e anniversaire de naissance, le mardi 23 avril 2019, Bic a dévoilé  un titre très accrocheur à ses fans  «Devan li ye». La vidéo met en scène le chanteur qui  subit un terrible accident qui l'a placé sur un fauteuil roulant. Il commence à se rétablir après plusieurs séances d'exercices de thérapie. «Si lespwa glise tonbe, pa rete sou plas ap chèche l ». Un morcau qui invite à se battre, à aller de l'avant pour atteindre le but fixé. Un message très confort avec l'objectivité d'inviter les gens à croire en leurs propres capacités, sans attendre l'aide de quelqu'un.«Premye moun pou w konte sou li a, li fèt menm jou avè w. San di petèt li gen menm laj avè w, li sou menm paj avè w. Moun sa se ou», lance Roosevelt Saillant. 

Après plusieurs mois de la sortie, Wanito livre le clip baptisé «Agogo». Le Jérémien tombe sous le charme d'une femme très pulpeuse. Cette dernière a un corps qui fait rêver. Le chanteur est dingue d'elle et est prêt à tout pour conquérir le coeur de cette reine dont elle veut être le serviteur. «Si w bezwen plis kouran, mwen deja kab la. Depi se pou ou, yo mèt di m joujou. Depi m rankontre w, mwen tankou yon nouvo ne». La femme partage également ses sentiments et ils ont décidé de prendre la poudre d'escampette pour vivre leur parfait amour. 


Kanis signe un bijou avec  sa vidéo captivante et entraînante «Tripotay ». Elle dénude une pratique très courante dans le quotidien de nombreux Haïtiens. Qui n'a pas encore fait le potin? Dans les bureaux, à l'école, au supermarché, au studio de beauté, dans les transports en commun «Yo toujou di». La chanteuse Enèji dit non au commérage «landjèz» ou « Tripotay ». Ce court film riche en couleurs, est empreint de belles images et de scènes de chorégraphies fantastiques. 


Trouble Boy fait autant parler de lui, un rappeur qui veut se différencier avec ses tubes. Il nous revient avec «Se Pa pou ou » . Un clip qui évoque la tromperie dans les relations amoureuses. Avant de rencontrer sa femme, il était un coureur de jupes. Grâce à elle, il devient un homme fidèle. Très amoureux de sa moitié, il devient jaloux comme un tigre. « Tande m tande yo di m enfidèl, men se pa pou ou, tande m tande yo di m pa jalou, men se pa pou ou ».

Billy Gervé

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :