Dimanche 22 Septembre, 2019

Tension à Juvénat

Le quartier de Juvénat, Pétion-Ville, a connu un moment de tension ce matin peu avant midi. L’inspecteur de police, René Jean Alix a invité la presse pour dénoncer les actes de banditisme que commettent certains jeunes afin de troubler la paix publique dans la zone. Il accuse, du même coup, le citoyen Kesner Normil comme fomentateur de ces tensions.

« J’ai énormément contribué à rétablir la paix à Juvenat, à Morne Jéricho et ses environs » explique René Jean Alix, hué par plusieurs de ces jeunes qu’il accuse. L’inspecteur les prévient. Il ne compte pas y aller avec le dos de la cuillère ni avec eux, encore moins avec leur mécène Kesner Normil qui voudrait aussi se porter candidat à la mairie de Pétion-Ville, explique l’inspecteur de police.

« J’ai déjà prévenu le commissaire du gouvernement et la Direction centrale de la Police administrative (DCPA) contre Kesner Normil qui compte utiliser ses contacts au sein de la Police », dit-il.

Selon René Jean Alix, Kesner Normil aurait distribué plusieurs armes à ces jeunes qui se livrent à la drogue, à la violence et au vol.  

Criant après l’inspecteur, ces jeunes rejettent les accusations. « C’est une affaire qui ne regarde que l’inspecteur René Jean Alix et Kesner Normil », crient-ils unanimement. Selon eux, Juvenat ne connait actuellement aucune situation de trouble.

En 2016, une situation de tension avait éclaté dans ce quartier après qu’un certain Jean Hilaire Ladouceur alias « Lèlè », réputé pour actes de banditisme, avait lynché un jeune policier à son domicile en plein jour.

Le nom du maire de Pétion-ville, Dominique St-Roc, avait été cité dans l’affaire pour avoir ordonné la libération du présumé bandit peu après son arrestation. L’autorité avait plusieurs fois comparu par-devant la justice dans le cadre de ce dossier toujours en cours.

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :