Dimanche 8 Décembre, 2019

Haïti: la France prône le respect des droits à l’Education des enfants

Des enfants haïtiens dans un orphelinat, le 18 janvier 2010 à Port-au-Prince. Photo Archives: Julien Tack, AFP.

Des enfants haïtiens dans un orphelinat, le 18 janvier 2010 à Port-au-Prince. Photo Archives: Julien Tack, AFP.

Le monde entier célèbre ce mercredi 20 novembre, la journée internationale des droits de l’enfant. A cette occasion, l’ambassade de France en Haïti a réaffirmé son engagement en faveur des droits des enfants haïtiens, particulièrement le droit à l’Education.

L’ambassade de France a placé clairement ses mots, dans une note rendue publique ce 20 novembre, date marquant le 30ème anniversaire de l’adoption de la Convention internationale des droits de l’enfant. « Cette Convention vise à garantir aux enfants des droits fondamentaux tels que le droit à la famille, à l’éducation, à la santé, à l’alimentation, à l’identité et aux loisirs », a rappelé l’ambassade.

A l’occasion de la célébration de cette journée, l’administration française dit avoir une pensée particulière pour les enfants haïtiens, dans ce contexte de crise politique aiguë. « Beaucoup ne peuvent plus se rendre à l’école depuis septembre dernier; ils sont ainsi privés de leur droit fondamental à l’éducation tandis que la violence qui se répand dans le pays pèse lourdement sur leurs vies », lit-t-on dans la note parvenue à notre rédaction.

Occasion pour la mission diplomatique de France de réaffirmer son engagement en faveur des droits des enfants et de poursuivre ses actions en matière de protection de l’enfance en Haïti. Selon le document, la coopération française travaille au respect des droits de l’enfant, à travers son appui à l’Institut du Bien-Etre Social et de Recherches (IBESR).

Depuis plus de deux (2) mois, toutes les activités scolaires sont paralysées à travers tout le pays. En raison de l’aggravation de la crise politique, marquée par des scènes de violences les parents décident de garder leurs enfants chez eux.

Le 15 novembre dernier, le ministère de l’Education Nationale s’est lancé dans la préparation d’un plan d’action prioritaire pour la poursuite des activités scolaires et la gestion post-crise. Dans ce plan, il est notamment prévu, un réaménagement du calendrier scolaire 2019-2020, une élaboration du programme à compétences minimales, pour valider l’année académique pour le fondamentale et le secondaire, puis un appui psychosocial aux écoliers.

Rappelons qu’au début du mois d’octobre dernier, les Nations unies avaient mentionné que les troubles en Haïti empêchaient à quelques deux (2) millions d’enfant d’aller à l’école.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :