Mercredi 20 Juin, 2018

Haïti : Journée mondiale des reins, des tests de dépistages gratuits

« Célébrée habituellement le premier jeudi du mois de mars, la [journée mondiale des reins] occasionne depuis douze années plusieurs activités dans le pays », précise le directeur du Centre haïtien de Greffe Dr Jacques Maurice jeudi. À cette fin, des structures mises en place au niveau de 3 hôpitaux de l’OFATMA permettront aux 10 à 15 premiers patients arrivés sur les lieux souffrant d’insuffisance rénale de bénéficier d’un examen de dialyse gratuit cette année.

Pourquoi une journée mondiale des reins ? C’est une maladie qui fait de nombreuses victimes parce qu’elle a surgi à une époque où les maladies rénales étaient jusque-là méconnues du grand public explique le médecin spécialiste en transplantation rénale. « Alors, continue-t-il, l’Organisation mondiale de la santé s’est trouvée dans l’obligation d’attirer l’attention sur les implications dangereuses de cette maladie silencieuse ».

Considérée comme un fléau, un adulte sur dix est déjà victime de cette maladie, soit 600 millions individus de la population mondiale. Sur ce point, l’Organisation mondiale de la santé craint une augmentation de 17% de l’effectif des insuffisants rénaux dans les prochains 10 ans. En Haïti par contre, les personnes frappées d’insuffisance rénale se trouvent entre 10,000 et 15,000 selon une estimation de l’OMS en 2017.

Que faire en cette circonstance particulière, où en plus de disposer de seulement trois (3) médecins avec une spécialité en médecine rénale pour une population de plus de 8 millions d’habitants cette spécialité et également de trois centres de dialyse, chaque séance de dialyse à l’OFATMA coute 6,000 gourdes ? Docteur jeudi botte en touche. Il compare les prix du service de dialyse relativement bas dans les hôpitaux publics par rapport aux coûts exorbitants ($200 US à $350 US) des examens dans le privé.

Parmi les conséquences de l’insuffisance rénale se trouve le diabète. Et l’une des causes les plus fréquentes de décès chez les gens, c’est le dépistage tardif de la maladie qui souvent se trouve déjà à un stade avancé. Le diabète est caractérisé par une augmentation de glucose dans le sang. Ce qui provoque des symptômes liés au vertige, des maux de tête, des troubles de la vision et de la fatigue excessive. Il est classé parmi les fléaux causant le plus de victimes dans le monde.

Ainsi, journée internationale de la Femme ce jeudi 8 mars 2018 va de pair avec la journée mondiale des reins. Le thème retenu pour la célébration des maladies d’insuffisance rénale cette année est « Le rein et la santé de la femme ».  Conférences, interviews dans la presse, workshop, émissions d’éducation et de sensibilisation du public sur les risques et les implications dangereuses de la maladie test de dépistages gratuits, sont autant d’activités prévues au cours de cette journée. 

Par ailleurs, « l’invitation à se faire dépister sera maintenue pour la population haïtienne du 8 mars au 17 mai dans le cadre d’un programme national de dialyse de l’OFATMA », conclut le Dr Jacques Maurice jeudi.