Mardi 25 Juin, 2019

Haiti-Homosexualité: petite bataille entre pro et anti LGBTI

L'un des drapeaux, placé sur un mur a la rue Alix Roy (Turgeau)

L'un des drapeaux, placé sur un mur a la rue Alix Roy (Turgeau)

Depuis peu, dans la capitale et dans certaines villes de provinces notamment à Petit-Goave, le drapeau arc-en-ciel est remarqué sur des murs, avec le message "Non à la discrimination". Symbole de la fierté gays, lesbiennes, transsexuels, et bisexuels, certaines de ces bandes de couleurs se font buffer et salir par des inconnus.

Petite bataille entre pro et anti LGBTI. Si l'identité de l'auteur de la campagne n'est pas connue, celle derrière la contre-campagne ne l'est pas non plus. Ces drapeaux sont généralement placés sur des murs isolés, dans des zones très fréquentées, pour attirer l'attention.

Représentant la diversité des communautés, ce drapeau a été créé par l'artiste Gilbert Baker, originaire de San Francisco. Il répond au besoin de la communauté LGBTI de trouver un moyen de s'identifier et a été utilisé pour la première fois en 1978, lors d'un défilé de la journée de liberté gay, lesbienne de San Francisco.

En Haiti, l'homosexualité n'est même pas acceptée comme sujet de discussion. Pas de débat. L'homosexualité est une abomination, de l'avis de la majorité, au regard de la morale judéo-chrétienne. Le seul moment où l'homosexuel est admis, c'est pour le tourner en ridicule et les lesbiennes, dans des soirées arrosées où elles se donnent en spectacle pour satisfaire des fantasmes.

Cette petite guerre de communication, loin d'être anodine, montre d'un coté, la volonté des pro LGBTI de réclamer la tolérance envers la communauté, d'un autre, l'acharnement d'une société qui dit n'être pas encore prête à accepter cette "diversité".  

En septembre 2016, le festival Masimadi, une initiative de l'organisation KOURAJ, a été reporté sine die, suite à des menaces proférées par des groupes de la population.  

Ces drapeaux sont-ils le résultat d'une autre approche moins agressive? En tout cas, ils ne sont pas passés comme une lettre à la poste et semble s'être heurté contre la réticence et l'intolérance haïtiennes.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :