Vendredi 21 Septembre, 2018

Haïti : fermeture d’au moins huit entreprises du secteur textile

Administration Générale des Douanes, plus d'une semaine de paralysie des activités

Administration Générale des Douanes, plus d'une semaine de paralysie des activités

Le bras de fer entre le ministre de l’Économie et des Finances Jude Alix Patrick SALOMON et les grévistes de l’Association des Agents douaniers haïtiens a un impact certain l’économie du pays.

Après une semaine de paralysie de l’Administration générale des Douanes (AGD), déjà huit entreprises du secteur textile ont fermé leur porte.

Non-accès aux marchandises bloquées dans la douane, incapacité à respecter les commandes de certains clients, faute d’approvisionnement en matières premières, sont quelques-unes des raisons évoquées pour ces fermetures.

En outre, le plus grand parc industriel d’Haïti, le parc Caracol comptabilisant plus de 9,000 emplois en 2015 et touché par ce mouvement de protestation en continuité dans les douanes est aussi menacé par un arrêt de travail.

Malgré les chiffres alarmants du ministre des Finances faisant état de 150 millions de gourdes de perte en moyenne par jour enregistré par l’État haïtien, la position des grévistes n’a pas changé.

Michelson Nelson, porte-parole des agents douaniers a confirmé le maintien de la grève cette semaine.

Soulignons néanmoins, la présence remarquée de certaines unités de la police nationale à la douane de Port-au-Prince. Cette décision prise par le gouvernement vise à prioriser une reprise des activités de travail au niveau de l’administration générale des douanes et éventuellement dans les autres structures douanières sur le territoire national.

Kepsen MONESTIME