Jeudi 21 Mars, 2019

Haïti est temporairement retiré de la carte touristique mondiale

Suite aux manifestations violentes qui ont mis en ébullition la capitale haïtienne ainsi que ses principales villes de province, le tourisme semble être l’un des secteurs les plus touchés par la crise. Plusieurs agences internationales ont retiré Haïti, pour le moment, de leurs sites d'informations.

De nombreuses agences américaines et françaises de voyage en ligne (ce qu’on appelle les OTA) ont retiré Haïti de leur liste d’inventaires (vol et hébergement) en raison du niveau d’alerte de voyage américain passé à 4, selon Haiti Telegraph. Ce qui implique qu’Haiti est pratiquement effacé en tant que destination touristique, selon ce qu’a confirmé pour Loop Haïti, M. Pierre Chauvet, joint par téléphone ce lundi. Expedia, à titre d’exemple, s’illustre parmi ces OTA qui, sur leur site d’informations, ne mentionnent pas la destination Haïti dans les moteurs de recherches.

Selon Haiti Telegraph, M. Chauvet, patron de l’Agence Citadelle, a soutenu au micro de Magic 9 que « les efforts déployés dans le secteur du tourisme au cours des dernières années ont disparu ». Quel que soit le chapitre suivant cette crise, Pierre Chauvet a signalé qu’il faudra encore des années pour remettre Haïti sur la carte touristique mondiale.

Carlo Chancelien, consultant en Marketing touristique, précise : « Normalement, les agences de voyage (online ou offline) sont des revendeurs de disponibilités, pour les hôtels et les lignes aériennes. Si elles achètent des billets d'avions en avance et les revendent, elles doivent pouvoir s'assurer que les clients auront un minimum de garantie de satisfaction. Comme résultat de l'alerte rouge (niveau 4) que les USA et le Canada ont mis sur Haïti, toutes ces compagnies sont obligées d'enlever le pays comme une de leur destination », a indiqué le patron de « Le JetSetter ».

« Depuis la semaine dernière, plusieurs agences ont procédé à la relocalisation des dizaines de clients, d'Haïti vers la République Dominicaine, en plus des multiples articles parlant de "touristes en difficulté en Haïti" », a-t-il rappelé.

« Il faudra maintenant jouer pieds et mains pour remettre Haïti sur la carte touristique mondiale, cela peut prendre des années », poursuit-il, soulignant qu’il est plus que jamais impératif de « créer la stabilité politique, réparer l’image d’Haïti dans le monde à travers une bonne stratégie de marque-pays ». L’ancien directeur des ventes pour Microsoft  « croit que beaucoup d'hôtels en Haïti peuvent se voir dans l'obligation de fermer leurs portes et remercier leurs employés » face à une telle situation.

Rappelons que cette décision intervient seulement quelques semaines après que le Centre de Facilitation des Investissements ait dévoilé la « Marque-pays Haïti », la nouvelle identité visuelle réalisée par la firme Future Band avec pour objectif de promouvoir les potentiels du pays à l’extérieur.

 

 

 

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :