Dimanche 16 Décembre, 2018

Haïti parmi les plus faibles consommateurs d'électricité au monde

Image d'un poteau électrique. Photo: Pixabay

Image d'un poteau électrique. Photo: Pixabay

En 2018, Haïti est le plus faible consommateur d’électricité au monde fait savoir la Banque Mondiale dans un rapport publié sur le pays qui s’intitule « Les villes haïtiennes : des actions pour aujourd’hui avec un regard sur demain ». Selon les estimations, seulement 38% des foyers en Haïti avaient accès à l’électricité en 2012.

Les données historiques compilées entre 1995 et 2015 par la Banque démontrent qu’il existe un « rapport positif » entre le Produit intérieur brut (PIB) et les niveaux d’urbanisations. Parmi les 180 pays observés dans ledit rapport, on remarque qu’« Haïti s’est urbanisé sans croissance du PIB ». Les données du rapport sont relayés au Nouvelliste.

Ces chiffres mettent également le pays en marge des voisins de la Caraïbe et de l’Amérique latine où au moins 96% de la population sont couverts. Une conséquence de « la fragilité et les chocs économiques dus aux catastrophes naturelles » toujours d’après la Banque Mondiale.

Pourtant, Haïti est classé parmi les 10 premiers pays en matière d’accès lorsqu’on le compare avec les autres pays à plus bas revenus. Il se positionne parmi les pays comme la Gambie (35 % de la population), l’Érythrée (36 %) ou  le Bénin (38 %). « En 2012, la moitié de la population qui vivait dans les petites villes et agglomérations avaient accès à l’électricité par rapport à presque 90 % des ménages dans la capitale ».

Les 50% des zones urbaines actuellement couvertes n’améliorent pas les statistiques du pays. Cette sous-consommation est la résultante des déficits d’approvisionnement de l’Électricité d’État d’Haïti (EDH). Les vieux dispositifs de l’institution lui permettent seulement de fournir seulement environ 15 heures d’électricité à Port-au-Prince et neuve dans les villes de provinces avec une capacité de 250 à 400 mégawatts.

Cette situation affecte énormément les activités économiques et la production locale, car « l’obtention d’une connexion électrique professionnelle coûte très cher ». « Depuis 2009, les tarifs appliqués aux clients commerciaux et industriels (notamment le secteur industriel et le secteur des transports) sont de $0,36 US, ce qui représente le haut de la fourchette en matière de distribution dans les Caraïbes ». Un grand nombre d’entreprises s’octroient, malgré tout, leurs propres services malgré ces coûts élevés.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :