Mercredi 26 Février, 2020

Haïti : en 10 mois 118 détenus meurent dans les prisons

Illustration d'un nombre de détenus a l'infirmerie du pénitencier national de Port-au-Prince, en Haïti - Crédit Photo : Le Monde Diplomatique

Illustration d'un nombre de détenus a l'infirmerie du pénitencier national de Port-au-Prince, en Haïti - Crédit Photo : Le Monde Diplomatique

En marge de la journée internationale des détenus célébrée le 28 octobre 2018, le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) a publié, le 26, un rapport dans lequel les chiffres sur le système pénitencier haïtien sont plus que criants.

Le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) présente son rapport sur le système carcéral haïtien, basé sur 2 aspects : les conditions générales de détention et la situation juridique des prisonniers.

Le document révèle que 37 % des bâtiments accueillant les prisons sont délabrés, inadaptés, avec des cellules insalubres ; le surencombrement cellulaire a triplé ; les conditions de détentions en un nombre insuffisant de lit ou de matelas rendent la situation encore plus cauchemardesque. Certains prisonniers dorment á même le sol, sur des morceaux d’aillons effroyables.

Le rapport souligne que : 75.05% des prisonniers attendent que les autorités judiciaires se prononcent sur leur sort. Parmi eux, au moins 814 recensés dans 11 centres de détention, de 2004 à 2016. 24.93 % sont condamnés. 236 d’entre eux n’ont pas encore reçu leur dispositif de jugement. Des 375 femmes et filles en prison, seules 62 d’entre elles, soit 16.53 % sont condamnées.

Alors que, des 8,507 hommes et garçons détenus, 2,891 d’entre eux, soit 33,98 % sont condamnés.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :