Jeudi 22 Octobre, 2020

Haïti élue à un poste important à l’UNESCO

UNESCO

UNESCO

Au moment où les Etats-Unis décident de quitter l’UNESCO, l’accusant d’être « anti-israélienne », Haïti prend du galon au sein de l’agence de l’ONU consacrée à l’éducation, la science et la culture.

En effet, avec 116 voix sur 156 le pays vient d’être élu membre du Conseil international de coordination du Programme sur l’homme et la biosphère ("MAB, Man and Biosphère en anglais" de l’UNESCO "CIC-MAB"). L’annonce est faite dans un communiqué publiée ce mardi 14 novembre par le ministère de l’éducation nationale.  

L’élection a eu lieu le jeudi 9 novembre 2017 au siège de l’UNESCO à Paris lors de la 39e session de la Conférence générale de l'Unesco. Elle est l’épilogue d’une longue campagne initiée depuis juin 2017 par l’équipe de la Délégation permanente d’Haïti auprès de l’UNESCO, présidée par le ministre de l’éducation, Pierre Josué Agénor Cadet.  

Mais ce n’est qu’en 2021 que le pays occupera effectivement ce poste. Et selon le communiqué du MENFP, il « revient maintenant à l’Etat haïtien de désigner le représentant d’Haïti à cet organe. » Le principal organe directeur du MAB, le Conseil international de coordination du programme MAB, généralement appelé le Conseil du MAB ou le CIC est composé de 34 États membres élus par la Conférence générale biennale de l'UNESCO. Ce comité est appelé à s’assurer du bon fonctionnement du réseau mondial des réserves de biosphère.

Pour information : « Le Programme sur l’Homme et la Biosphère est un programme scientifique intergouvernemental visant à établir une base scientifique pour améliorer les relations entre les habitants de la planète et leur environnement naturel au niveau mondial. Lancé au début des années 70, le MAB se concrétise à travers les réserves de biosphère, c'est-à-dire des aires protégées, des espaces géographiquement délimités, dans lesquels les activités visent ou sont en harmonie avec la protection d'un objet de conservation (paysage, écosystème, espèce(s), monuments naturels ou historiques, pratiques locales etc.). Il existe 669 réserves de biosphère dans le monde – dont 16 transfrontalières- réparties dans 120 pays (2016). Haïti en compte deux : la réserve de biosphère La Selle (sud-est d’Haïti), la réserve de biosphère La Hotte (sud-ouest). »

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :