Mardi 17 Septembre, 2019

« Haïti dispose de deux types de gangs », conclut Jean Renel Sénatus

Jean Renel Sénatus, sénateur de la République

Jean Renel Sénatus, sénateur de la République

Le sénateur Jean Renel Sénatus souligne que le pays fait face à deux types de gang : « un gang social et un gang politique ». Si certains jeunes vivant dans les quartiers précaires utilisent les armes pour rançonner ou intercepter des camions de marchandises, d’autres cependant, agissent en fonction de leur patron politique.

« Ces deux types de gangs sont opérationnels dans les bidonvilles tels Wharf Jérémie, La Saline, Grand Ravine, Village de Dieu ou Martissant… », informe le parlementaire. Selon le sénateur Jean Renel Sénatus, des groupes armés s’affrontent parfois à des fins politiques.

Le président de la Commission justice et sécurité du Sénat de la République, qui a rencontré ce jeudi 11 juillet le directeur général de la police, se pose la question sur la provenance des armes et des munitions qu’utilisent les groupes armés dans les quartiers populaires.

Le sénateur Sénatus fait état d’un ensemble d’informations inquiétantes fournies par le #1 de la PNH, sans pourtant vouloir révéler grand-chose. « Qui finance les chefs de gangs ? Comment font-ils pour s’approvisionner en munition ? », s’interroge l’élu de l’Ouest, appelant les autorités concernées à prendre les mesures adéquates, en vue de permettre à ces jeunes de changer de métier.

En attendant, les armes à feu continuent de chanter dans les quartiers dangereux. Les groupes armés, de connivences avec des officiels selon plus d’un, ne cessent d’imposer leur loi et de terroriser la population. Les dernières scènes de violences ont été enregistrées cette semaine, une fois de plus, à La Saline.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :