Dimanche 18 Août, 2019

Haïti désormais membre de l’Alliance Solaire Internationale

L'ambassadrice de l'Inde à Cuba, Madhu Sethi (à gch) et Edmond Bocchit à dte) lors de la signature de l'adhésion d'Haiti à l'Alliance Solaire Internationale./Photo: Twitter Ministère Communication.

L'ambassadrice de l'Inde à Cuba, Madhu Sethi (à gch) et Edmond Bocchit à dte) lors de la signature de l'adhésion d'Haiti à l'Alliance Solaire Internationale./Photo: Twitter Ministère Communication.

Edmond Bocchit, ministre démissionnaire des Affaires Étrangères, a signé vendredi 2 août l’adhésion d’Haïti à l’Alliance Solaire Internationale, une organisation internationale créée par l’Inde et la France et visant à accélérer le déploiement de l’énergie solaire dans plus de 100 pays à fort ensoleillement.

Au premier sommet de l’Alliance Solaire Internationale tenu à New Delhi, l’an dernier, 36 pays avaient participé à une consultation sur leurs priorités dans les domaines de l’énergie solaire pour l’agriculture, les zones rurales, les mini-réseaux solaires, les installations de toiture et la mobilité électronique.

Au local du ministère des Affaires Étrangères, situé à Musseau, Edmond Bocchit a signé en ce mois d'août 2019 l’adhésion d’Haïti à cette instance internationale en présence de l’ambassadeur de l’Inde à Cuba, Madhu Sethi. « L’adhésion d’Haïti à Alliance Solaire Internationale permettra une meilleure exploitation de l’énergie solaire et augmenter de manière significative la production d’électricité solaire à partir des fonds qui seront mobilisés par des acteurs internationaux », a tweeté le titulaire du MAEC.

La région des Caraïbes a un potentiel d’énergie renouvelable important et divers qui comprend l’énergie solaire, mais aussi l’éolienne, la géothermique, l’hydroélectrique et la biomasse. Ces dernières années, l’intérêt pour les énergies renouvelables a augmenté, notamment en raison du nombre croissant d’ouragans violents (Irma) et de l’instabilité politique au sein de nombreux pays producteurs de pétrole.

En dépit de la réticence des secteurs privés, majoritairement producteurs d’énergie électriques, plusieurs pays utilisent l’énergie renouvelable comme Costa Rica, Guatemala et Cuba. Taiwan (République de Chine) avait déjà proposé Haïti son expertise pour exploiter l’énergie solaire. (Source : Le Nouvelliste).

Selon un sondage réalisé l’an passé par l’équipe du CREF (Forum des Caraïbes sur les énergies renouvelables), Haïti figurait parmi les 5 pays qui possèdent ce fort potentiel mais aussi des marchés prêts à accueillir des investissements étrangers.

Lire : Haïti au top 5 des pays à fort potentiel énergétique de la région

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :