Mardi 17 Septembre, 2019

Haïti-Crise: les USA prônent la formation d’un nouveau gouvernement

Les USA d'Amérique souhaitent la formation d'un gouvernement, prône un dialogue sincère et inclusif en vue de résoudre la crise./Photo: Quid Ma.

Les USA d'Amérique souhaitent la formation d'un gouvernement, prône un dialogue sincère et inclusif en vue de résoudre la crise./Photo: Quid Ma.

Ce nouveau gouvernement aura aussi pour tâche d’élaborer un texte de lois de finance pour l’année fiscale en cours et de faire face aux défis de l'heure. Selon le porte-parole un Département d'Etat américain cité par la Voix de l'Amérique, tout changement d’équipe au pouvoir en Haïti doit passer par les urnes et le vote de la loi électorale.

Les Etats-Unis d'Amérique invitent tous les acteurs politiques, les organisations de la société haïtienne ainsi que tous les autres secteurs concernés par la crise à s’engager dans un dialogue sincère et inclusif. Intervenant à la Voix de l’Amérique vendredi 14 juin dernier, un porte-parole du Département d’État américain a mis l’accent sur la nécessité de former un gouvernement légitime appelé à résoudre un certain nombre de problèmes qui touchent Haïti comme la corruption institutionnalisée, la réforme électorale, l’insécurité et la croissance économique.

Ce nouveau gouvernement aura aussi pour tâche d’élaborer un texte de lois de finance pour l’année fiscale en cours.  Selon le porte-parole, tout changement d’équipe au pouvoir en Haïti doit passer par les urnes et le vote de la loi électorale.

Le porte-parole a aussi évoqué l’importance de mettre en œuvre de nouvelles politiques économiques au profit du peuple haïtien. Renforcer la transparence dans la gestion des ressources peut, selon le Département d’État, favoriser la croissance économique, la création d’emplois et un climat d’affaires propice aux investissements.

Le porte-parole, saluant les efforts déployés par l’institution policière en vue de garantir la sécurité des vies et des biens de la population, invite les citoyens à faire passer leurs revendications de manière pacifique. Il dit déplorer les bavures policières enregistrées lors des dernières manifestations organisées dans la capitale et  recommande à la justice de mener des enquêtes administratives et judiciaires aux fins d’établir les responsabilités.

L’opposition, quant à elle, ne baissera pas les bras et entend poursuivre la mobilisation jusqu'à ce que le chef de l'Etat remette sa démission. En conférence de presse ce mardi à l’hôtel Royal Oasis, le groupe des quatre sénateurs (Evalière Beauplan, Nenel Cassy, Antonio Chéramy, Ricard Pierre) a clairement précisé que le jeudi 20 juin, le plan post-Jovenel Moïse et les solutions de sortie de crise seront connus et tiendront compte des aspirations de divers acteurs de la vie nationale qu’ils continuent de consulter...

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :