Mardi 25 Juin, 2019

Haïti - Crise : "On a faim", se plaignent des manifestants

Ralph Andy Almonord

Ralph Andy Almonord

Hier 7 février, des milliers de manifestants ont gagné les rues de la Capitale et d'autres villes du pays. Durant leur marche, ils exigeaient un procès sur la dilapidation présumée des fonds Petrocaribe, dénonçaient la cherté de la vie et réclamaient le départ du président de la République.

"On a faim, on n'a rien à manger", se plaignaient certains protestataires soulignant entre autres l'augmentation des prix des produits de première nécessité sur le marché local à cause notamment de la montée vertigineuse du dollar américain par rapport à la gourde, la monnaie nationale.

Pour la plupart, assiettes et cuillères en mains, des membres du Regroupement des organisations engagées dénonçaient les mauvaises conditions de vie des Haïtiens et le non respect par le président de ses promesses qu'il ne cesse pourtant de multiplier. 

Baisse des produits de première nécessité, subvention des produits alimentaires en faveur de marchandes ambulantes de nourritures par l’État haïtien. Ce sont deux principales mesures insérées dans la résolution adoptée par l’administration Moise/Céant pour faire face à la détérioration progressive des conditions socio-économiques de la population haïtienne et la dégringolade de la gourde, en Conseil des ministres spécial au palais national dans la soirée du mardi 5 février 2019.

Le gouvernement avait également décrété l’état d’urgence économique sur toute l’étendue du territoire national.

Les véhicules immatriculés service de l’État ne doivent circuler ni après 7 heures de l’après-midi durant la semaine, ni pendant les jours de congé. La flotte automobile de l’État ne devrait augmenter avant la fin de l’année fiscale en cours. Aucun véhicule ne doit être acheté ni loué sans une autorisation spéciale du Premier ministre Jean-Henry Céant. Les ministres, les Secrétaires d’État, les directeurs généraux ne pourront voyager sans l’autorisation écrite du chef de gouvernement sont en autres des mesures adoptées.

Le président de la République Jovenel Moïse avait exhorté tous les membres du gouvernement à appliquer ces mesures en vue d’améliorer les conditions de vie de la population haïtienne.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :