Mercredi 19 Juin, 2019

Haiti-CODEVI: Près de 10,000 employés menacés par le chômage

Photo: HPN

Photo: HPN

Environ 10 milles travailleurs de la Compagnie de Développement industriel (CODEVI) à Ouanaminthe, risquent de perdre leur emploi avant le 7 juillet 2018. Et pour cause, la non-ratification par Haïti de l’Accord de Partenariat Economique (APE) signé entre les pays du Cari forum, dont Haïti.

La non-ratification par Haïti de l’Accord de Partenariat Economique (APE) signé par les membres de la Cariforum, dont Haïti et l'Union européenne sont membres, pourrait déboucher sur le chômage de près de 10 milles employés du Parc industriel CODEVI, sis à Ouanaminthe.

Depuis décembre 2009, l’accord de partenariat économique (APE) est paraphé par Haïti. Jusqu’à présent, le document est sur les bureaux du parlement et attend d’être sanctionné par le Sénat et la chambre des Députés. Haïti reste donc l’unique pays du CARI forum ne l’ayant pas encore ratifié.

Ce traité est né en remplacement de celui de Cotonou et contient plus que 200 articles engageant les Etats de la Caraïbe, de l’Afrique, du Pacifique (ACP) avec l’Union européenne (EU). Un accord qui vise à attirer les investisseurs étrangers pour un meilleure accès au marché de l’Union européenne.

Le coordonnateur du Bureau de Coordination et de suivi des Accords de la CARICOM, de l’OMC et de la ZLEA, Chenet St Vil, encourage les parlementaires d'Haiti à se prononcer en toute urgence sur cet instrument qui est d’une importance capitale pour le développement du pays.

Quoique d'une grande importance, de l’avis de certains acteurs, les parlementaires doivent passer au peigne fin cet accord et ont grand intérêt à bien lire les écrits le concernant, sans précipitation, et en tirer les meilleures conclusions.

Pour le coordonnateur Chenet St Vil, « les accords commerciaux en général sont des instruments qui encouragent les investissements et sont des éléments d’exemption de droit de douane dans certains marchés, ce qui aussi encourage la compétition ».

Il prend en exemple le cas d’Haïti et de la république voisine en soulignant que la République Dominicaine qui partage qui partage pourtant la même ile qu’Haiti, a un investissement étranger qui tourne autour de 33.7 milliard de dollars. Alors que de l’autre côté de l’ile, Haïti n’a pas la moitié de cet investissement.

Et pourtant, le groupe M qui met sa production en valeur à CODEVI, à Ouanaminthe, sera obligé de traverser en république Dominicaine si rien n’est fait. Et ce sera le chomage pour pas moins de 10,000 employés. Pour monsieur Chenet, il est nécessaire de ratifier cet accord et le mettre en œuvre, afin d'éviter un tel dénouement.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :