Dimanche 26 May, 2019

Haïti: Arnel serait prêt à déposer les armes, mais pose des conditions

Des armes saisis par les agents de la PNH dans la soirée du 17 février, suite à l'arrestation de 8 hommes dont  7 étrangers et 1 haïtien transportant une quantité importante d'armes à feu et d'autres munitions de tirs dans la capitale.

Des armes saisis par les agents de la PNH dans la soirée du 17 février, suite à l'arrestation de 8 hommes dont 7 étrangers et 1 haïtien transportant une quantité importante d'armes à feu et d'autres munitions de tirs dans la capitale.

Arnel Joseph serait prêt à rendre ses armes à feu. Selon une source digne de foi, le chef de gang de Village de Dieu, qui sème le trouble dans l’Artibonite, affiche sa volonté de favoriser le retour de la paix dans le département . Cependant, Arnel pose certaines conditions.

Exécution de projets d’adduction d’eau potable, d’infrastructure routières, d’agricole et d’électrification, entre autres conditions posées par Arnel Joseph. Le Chef de gang a exprimé son désir de deposer les armes, suite à des discussions avec les membres de la structure dénommée : Inisyativ Sitwayèn Pou La Pè nan Latibonit (ISPPL).

“La Commission Nationale de Désarmement, Démantèlement et de Réinsertion est déjà en contact avec le puissant chef de gang de Village de Dieu”, informe notre source.

Cette démarche initiée par l’ISPPL et visant à contribuer au rétablissement d’un climat de paix dans le département, intervient après que la Commission Justice et Sécurité du Sénat, a révélé la liaison qui existe entre le sénateur Garcia Delva et le chef de gang. Le président de ladite commission, Jean Renel Sénatus a informé que son collègue a eu au total 24 conversations avec Arnel Joseph, au cours de la période allant du 7 au 22 février de cette année.

Rappelons que depuis plusieurs mois, les membres du groupe armé dirigé par Arnel Joseph imposent leur loi dans l’Artibonite, provoquant ainsi une psychose chez les citoyens.

Il y a environ quatre jours, des gangs armés de la localité “Savien”, supportés par les membres de la troupe d’Arnel, ont attaqué le commissariat de Petite Rivière de l’Artibonite. Bilan : deux présumés bandits tués, un policier blessé et deux véhicules incendiés.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :