Lundi 17 Février, 2020

Haïti : 3,2 millions de gourdes décaissées au profit des non-voyants

Le directeur général du Fonds National de l’Éducation (FNE), Joseph Frantz Nicolas et le coordonnateur national de la société haïtienne d’aide aux aveugles (SHAA), Michel A. Péan. Crédit Photo : FNE

Le directeur général du Fonds National de l’Éducation (FNE), Joseph Frantz Nicolas et le coordonnateur national de la société haïtienne d’aide aux aveugles (SHAA), Michel A. Péan. Crédit Photo : FNE

Le directeur général du Fonds National de l’Éducation (FNE), Joseph Frantz Nicolas et le coordonnateur national de la Société Haïtienne d’Aide aux Aveugles (SHAA), Michel A. Péan, ont signé ce mardi 17 décembre un accord de 3 millions 277 mille 180 gourdes. Selon monsieur Nicolas, cet argent servira à subventionner la scolarisation des enfants et des jeunes non-voyants.

D’après le directeur du FNE, le montant de cette aide financière est versé totalement à la SHAA sous réserve des obligations et des engagements qui lui sont imposés. En effet, cette initiative de financement qui a été prise dans le cadre de la mise en œuvre de la politique du ministère de l’Éducation nationale et de la formation professionnelle (MENFP), en matière de scolarisation de personnes nécessitant des accompagnements spéciaux, permettra à la SHAA d’accomplir de multiples tâches.

D’abord, celle de doter les structures d’accueil des enfants et jeunes en situation de handicap en matériels adaptés à l’usage des élèves handicapés ; ensuite celui de prendre en charge les frais de scolarité des élèves handicapés nécessiteux et enfin celle de soutenir la production de livres scolaires adaptés et mis à disposition des élèves aveugles.

Joseph Frantz Nicolas poursuit en expliquant qu'il est du devoir du FNE de répondre à ces genres de sollicitation, d’autant que la loi créant ce fonds l'assigne la tâche d’intervenir également auprès des personnes à besoins éducatifs spécifiques qui, souvent, font partie des groupes les plus marginalisés de la société.

Pour sa part, le coordonnateur national de la SHAA, Michel A. Péan soutient que le processus de scolarisation des enfants en situation de handicap ne doit pas être pris à la légère. Puisque rajoute-t-il, « c’est un investissement sur l’avenir, un investissement sur le développement durable ».

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :