Vendredi 6 Décembre, 2019

Haïti; deux camions incendiés en marge des funérailles de militants

L'exposition des cerceuils, puis les 2 camions incendiés. Collage: Loop Haïti.

L'exposition des cerceuils, puis les 2 camions incendiés. Collage: Loop Haïti.

Les membres de l’opposition ont rendu un dernier hommage ce mardi 19 novembre à cinq (5) personnes tuées lors des manifestations tenues durant la période allant d’octobre à date. Les funérailles se sont transformées en une véritable manifestation. Bilan : deux camions de boissons gazeuses incendiés.

Devant l’autel de l’Eglise du Sacré-Cœur de Turgeau, cinq (5) cercueils alignés. « Pierre Jasmine (15 ans), Lolo Isnoir (23 ans), Vaudreuil Bernard (25 ans), Jean Belleville Désir (34 ans) et Poustin Wilson (36 ans) ont tous été tués alors qu’ils participaient à des manifestations contre le pouvoir en place », ont précisé les dirigeants de l’opposition présents aux funérailles.

Les signataires de l’Alternative consensuelle pour la refondation d’Haïti, présents à la cérémonie, ont présenté leurs sympathies aux familles des victimes, tout en leur promettant de les accompagner. Parmi les leaders de l’opposition présents, on peut citer notamment le porte-parole du secteur dit démocratique et populaire, Me André Michel; Serge Jean Louis de force de l’opposition populaire et le député de Marigot, Déus Deroneth.

Occasion pour ces opposants de dénoncer « la répression » exercée par le pouvoir en place, pour casser l’élan de la mobilisation antigouvernementale. Ils en ont profité pour appeler les militants à rester mobiliser, en vue de parvenir à la démission du président Jovenel Moïse qui, lui, appelle au dialogue.

Ces images montrent un camion incendié par des militants prenant part aux funérailles de ce mardi / Crédit : VOA Kreyòl

 

 

Suite à ces funérailles émouvantes à Turgeau, plusieurs dizaines de militants ont accompagné les familles des défunts, qui ont conduit les cadavres jusqu’au cimetière de Port-au-Prince. Dans le cortège funéraire, un militant de l’opposition, en colère, a lancé des pierres en direction d’une patrouille policière. « Par la suite, cet individu a allait-être arrêté par les forces de l’ordre », a rapporté l’agence en ligne Haïti 24.

Arrivés à la rue Magloire Ambroise, non loin du cimetière, des militants participant aux funérailles ont pillé puis incendié deux (2) camions transportant des boissons gazeuses. Une situation qui a créé une vive tension dans la zone, pendant environ 1 heure. Par peur d’être victimes, des petits commerçants ont enlevé rapidement leurs marchandises.

Notons que dans certaines zones de la région métropolitaine de Port-au-Prince ce mardi 19 novembre, quelques barricades de pneus enflammés ont été érigés, ce qui n’a pas complètement affecté la circulation des véhicules. Parallèlement, un groupe de citoyens, ayant à leur tête le comédien « Matyas Dan d’Or », ont organisé un sit-in devant les locaux de l’ambassade américaine à Tabarre, pour dénoncer l’ingérence internationale dans le dossier d’Haïti.

La mobilisation anti-Jovenel Moïse est visiblement en perte de vitesse dans la capitale, alors que le chef de l’Etat continue de multiplier ses appels au dialogue, pour sortir le pays de la crise.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :