Samedi 8 Août, 2020

Grève des avocats : « Certains responsables ne font pas leur travail »

Grève des avocats : « Certains responsables ne font pas leur travail », selon Renan Hédouville

Grève des avocats : « Certains responsables ne font pas leur travail », selon Renan Hédouville

La grève des avocats du barreau de Port-au-Prince, enclenchée depuis octobre, ne laisse pas l’Office de la Protection du Citoyen (OPC) indifférent. Le Protecteur du citoyen, Renan Hédouville, s’est exprimé sur le sujet dans les médias et à travers un communiqué de presse relatif à cette situation.

L’Office de la Protection du Citoyen (OPC) dit exprimer « sa plus vive préoccupation suite à l’arrêt déclenché par les avocats du Barreau de Port-au-Prince en raison d’agressions physiques qui auraient été exercées par le Commissaire Benson Soljour, Directeur Départemental de l’Ouest de la Police Nationale d’Haïti (PNH), à l’encontre de Me Elie Diepst Augustin, avocat au barreau de Port-au-Prince ».

« Cet arrêt de travail, à bien analyser, entraîne des conséquences sur le fonctionnement du système judiciaire et aggrave davantage la situation des personnes privées de liberté se trouvant dans l’impossibilité de bénéficier des services des membres de la basoche qui constituent à bien des égards, une garantie judiciaire fondamentale », souligne un communiqué de l’OPC daté du 29 octobre 2018.

Intervenant dans un média de la capitale, monsieur Hédouville estime que la situation est « beaucoup plus que grave ». Le Protecteur du citoyen évoque la question de la détention préventive prolongée qui, pour lui, a déjà été exagérée bien avant cette grève. Selon lui, cette situation, se développant au niveau du Tribunal de première instance, met en question « le principe du respect de la liberté individuelle ».

Cette paralysie au niveau du barreau, rajoute-t-il, prouve que certaines autorités ne font pas leur travail.  À son avis, les responsables du système judiciaire devaient faire montre de leadership dans ce dossier, mais ils ont de préférence « laissé pourrir la situation ».

Dans l’ensemble, l’OPC lance un appel aux parties concernées afin de trouver « une issue favorable à ce litige qui a trop duré », dans l’intérêt des justiciables et de la société en générale.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :