Samedi 20 Janvier, 2018

Grand Ravine: l’IGPNH annonce des sanctions contre des policiers

Un rapport d’enquête lié aux incidents du 13 novembre dernier survenu à Grand Ravine a été communiqué par le commissaire divisionnaire Jean-Claude Benjamin, porte-parole adjoint de l’Inspection Générale de la Police Nationale d’Haïti ce mercredi. Au fait, ces incidents sont survenues lors d’une intervention policière ayant couté la mort à 10 personnes dont 2 agents de l’Unité Départementale de Maintien d’Ordre (UDMO).

Apres l’opération, l’Inspection Générale a annoncé l’ouverture d’une enquête pour tenter de comprendre la situation dans son intégralité et prendre des mesures appropriées à l’encontre de toute personne associée aux actes répréhensibles commis sur les lieux.

Related Article

En effet, le porte-parole adjoint de l’IGPNH évoque deux lettres de blâmes ; une mise en disponibilité ; un accompagnement psychologique pour les policiers, notamment ceux impliqués dans ces évènements ; des accompagnements pour les familles des policiers tués lors de l’opération et des prises en charge en faveur des policiers blessés. Aussi, il cite des accompagnements pour les familles des victimes de la zone.

« Des recherches doivent être déclenchées pour retrouver les civils armés de Grand Ravine aux fins de capture », avance-t-il en outre.

Lesdites recommandations sont soumises à l’appréciation du Directeur Général de l’institution policière et au Ministre de la Justice. Le dossier sera transmis au parquet et à la DCPJ pour les suites nécessaires. En ce sens, l’IGPNH n’exclut pas la possibilité de renvoyer n’importe quel policier reconnu coupable par la justice.