Jeudi 21 Mars, 2019

Grand-Ravine en ébullition après l'assassinat de son CASEC

C’était la panique généralisée au Boulvard Harry Truman hier après-midi où les gangs armés faisaient chanter leurs armes. Le CASEC de Grand Ravine, Aristilde Junior qui se trouvait sur les lieux a été froidement abattu d'une balle à la tête.

Mercredi, au parquet de la capitale, plusieurs audiences ont été interrompues à cause de la présence des hommes armés appartenant à un gang qui sillonnaient l’institution dans le but d'exfiltrer l’un des membres du groupe arrêté par la police.

Au cours des échauffourées, le CASEC de Grand Ravine, qui était sur les lieux, a reçu une balle à la tête et est mort sur le coup. Cet incident majeur a créé un climat de violence et de peur au Bicentenaire selon un avocat de barreau contacté par notre rédaction.

Des tirs sporadiques ont été entendus pendant toute la soirée du mercredi à Grand Ravine, ce quartier où il y a un an, le journaliste Vladjimir Legagneur est porté disparu alors qu'il était sorti pour un reportage.

Pour le moment, plusieurs tronçons menant à la localité ont été coupés ou barricadés, rapporte plusieurs habitants du quartier. Le marché de Sous-dalle est pour l’instant vide, le Lycée Jacques Roumain, situé dans la zone, est fermé.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :