Jeudi 19 Septembre, 2019

Google touché à son tour par une faille, 500.000 comptes exposés

(ILLUSTRATION) Le réseau social de Google, Google+, a été touché par une faille informatique ayant exposé des données personnelles d'un demi-million de comptes

(ILLUSTRATION) Le réseau social de Google, Google+, a été touché par une faille informatique ayant exposé des données personnelles d'un demi-million de comptes

Le réseau social de Google, Google+, a été touché par une faille informatique ayant exposé des données personnelles d'un demi-million de comptes, a indiqué lundi le géant de l'internet, rattrapé à son tour par les polémiques sur l'utilisation des informations des internautes.

Le nom des propriétaires de 500.000 comptes, leur adresse électronique, leur profession, leur sexe et leur âge sont les principales données auxquelles des parties tierces ont pu avoir accès, assure Google dans un post de blog.

Jusqu'à 438 applications auraient pu profiter de cette faille informatique, qui a existé de 2015 à début mars 2018.

Google ne dit pas si cette faille de sécurité est due à un piratage informatique et ne donne pas non plus les raisons pour lesquelles il a attendu plusieurs mois pour rendre publique cette information.

- Arrêt de Google+ -

En l'espèce, les raisons ayant motivé le silence de l'entreprise sont la nature des informations dévoilées, l'absence d'utilisation inappropriée des données exposées et le fait qu'il n'était pas possible de déterminer avec précision quels utilisateurs informer, affirme le groupe.

Ces derniers sont en fait des groupes de contacts créés par l'utilisateur selon les critères de son choix --intérêts, catégories de clients, relations...-- et au sein desquels il est possible de décider du contenu qui sera partagé.

Disponible en version Web et sur application mobile, Google+, qui voulait concurrencer Facebook, a été adopté très vite par les entreprises, mais Google affirme avoir constaté une grande inactivité chez les particuliers, ce qui va entraîner l'arrêt de cette version pour le grand public.

Les développeurs d'applications n'auront plus accès aux données liées aux messages SMS envoyés ou reçus par les téléphones fonctionnant sous le système d'exploitation Android, aux appels entrants, et verront leur accès au carnet d'adresses des utilisateurs limité.

Ces mesures sont effectives, selon Google, ce mois-ci pour les nouveaux utilisateurs et début 2019 pour les anciens.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :