Samedi 20 Avril, 2019

"Gilets jaunes": après une journée de chaos, l'exécutif cherche une réponse

Un manifestant portant un gilet jaune et un masque près d'une barricade en feu, à Paris le 1er décembre 2018

Un manifestant portant un gilet jaune et un masque près d'une barricade en feu, à Paris le 1er décembre 2018

Emmanuel Macron convoque dimanche une réunion d'urgence à l'Elysée au lendemain des scènes de guérilla urbaine à Paris qui ont marqué une nouvelle escalade dans le conflit des "gilets jaunes" devenu une crise politique majeure.

Samedi soir, alors que des voitures brûlaient en plein Paris, Emmanuel Macron a déclaré depuis Buenos Aires qu'il "n'accepterait jamais la violence". Selon lui, celle-ci n'a "rien à voir avec l'expression d'une colère légitime", celles des "gilets jaunes" protestant au départ contre la hausse des carburants et la baisse du pouvoir d'achat.

Dans l'immédiat, la réponse de l'exécutif a d'abord été celle de la fermeté. "Les coupables de ces violences ne veulent pas de changement, ne veulent aucune amélioration, ils veulent le chaos. Ils seront identifiés et tenus responsables de leurs actes devant la justice", a insisté Emmanuel Macron, alors que Christophe Castaner n'a pas écarté la possibilité d'instaurer l'état d'urgence.

- Revendications -

A gauche, le patron du PS, Olivier Faure, a réclamé des États généraux sur le pouvoir d'achat. Benoît Hamon, chef de Génération-s, a demandé un dialogue national avec les "gilets jaunes", les syndicats et les ONG sur le pouvoir d'achat, la répartition des richesses et la transition écologique.

Face à ces revendications, pour la plupart sur la table depuis plusieurs jours, le gouvernement est jusque-là resté inflexible.

"J'ai entendu ceux qui me disent que le 15 du mois, ils sont dans le rouge à la banque. Mais nous réparons le pays pas à pas. Nous le faisons avec sérieux et nous ne reportons pas nos choix sur la génération future", a-t-il développé.

Emmanuel Macron, qui a bâti une partie de son capital politique sur sa capacité réformatrice, n'a, lui, eu de cesse de clamer qu'il ne reculerait pas, contrairement, selon lui, à ses prédécesseurs.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :