Dimanche 15 Septembre, 2019

Bodeau menace de suivre les traces de son "allié sûr" Joseph Lambert

A gauche, Joseph Lambert; au milieu, Jovenel Moïse; à droite, Gary Bodeau/ Photo: Page Facebook du président Jovenel Moïse

A gauche, Joseph Lambert; au milieu, Jovenel Moïse; à droite, Gary Bodeau/ Photo: Page Facebook du président Jovenel Moïse

Même s’il est réputé proche du pouvoir en place, le député de Delmas, Gary Bodeau se dit prêt à passer dans l’opposition, comme l’a fait son "allié sûr" Joseph Lambert. Mais avant de prendre officiellement cette décision, le président de la Chambre des députés sollicite lui-même un dialogue entre les pouvoirs.

24 heures après l’annonce du sénateur Joseph Lambert, d’autres parlementaires semblent vouloir emprunter la même voie, pour se rallier à l’opposition politique, face à Jovenel Moïse. Après l’élu du Sud-est, c’est au tour du député Gary Bodeau de faire une annonce similaire. Cependant le président de la Chambre basse nuance : « Si je n’arrive pas à trouver un accord avec le pouvoir en place, je suis prêt à rejoindre le sénateur Lambert dans sa décision ».

« Et si la décision est prise, je ne serai pas le seul dans cette démarche. Une soixantaine de députés alliés seront prêts eux aussi à suivre cette même voie », rassure l’élu de Delmas, qui participait ce mardi 20 août 2019 à l’émission « Ayiti Deba », sur radio Scoop FM, quelques heures après la participation sur Vision 2000, du sénateur Joseph Lambert.

Toutefois, Gary Bodeau affirme n’être pas prêt à investir les rues pour exiger le départ du président de la République. « Je suis prêt à faire une opposition plutôt constructive, qui peut sauver Haïti », a précisé le parlementaire du parti Bouclier.

Ces annonces de désolidarisation d'avec le pouvoir en place arrivent à moins de 24 heures d'une nouvelle reprise de la séance de mise en accusation du président de la République à la Chambre des députés prévue ce mercredi 21 août.

Après Sorel Jacinthe du département de la Grand-Anse, Joseph Lambert du Sud-est, Jovenel Moïse est sur le point de perdre d’autres alliés, dans un Parlement qui sera amputé d’une de ses branches, le deuxième lundi de janvier 2020.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :