Lundi 24 Juin, 2019

Gary Bodeau dénonce un plan visant à incendier le parlement dans 48h

Gary Bodeau, président de la Chambre des députés/ Photo: @deputeshaitiens

Gary Bodeau, président de la Chambre des députés/ Photo: @deputeshaitiens

Des députés s’effraient, leurs vies seraient en danger. Les élus du peuple ne participent pas à des séances, se lamente le président de la Chambre des députés, Gary Bodeau. Il dénonce, comme cause, un plan visant à attaquer le parlement dans les prochaines 48 heures.

Le parlementaire dit détenir des informations pertinentes qu’il est prêt à partager avec des autorités de la police nationale d’Haïti. « Des séances ne peuvent être tenues, les députés ne veulent pas pénétrer la salle des séances en raison des menaces d’attaque qui pèsent sur parlement », se plaint Gary Bodeau.

Le numéro 1 de la chambre basse annonce qu’il va s’assoir avec les autres membres du bureau sur des mauvaises intentions de certains secteurs de la société qui jugent que la destruction du parlement peut améliorer les conditions de vie de la population. Il prévoit de mettre sur la table des discussions la fermeture de la session ordinaire de la deuxième année législative. 

A la chambre des députés, nous n’avons pas de moyens pour faire face à des actes de terrorisme, indique l’élu de Delmas. Gary Bodeau demande au Conseil supérieur de la Police nationale (CSPN) d’assumer ses responsabilités en prenant toutes les dispositions visant à assurer la sécurité des Députés.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :