Vendredi 23 Août, 2019

GARR recense le nombre de cas de violations de droits des migrants

Le GARR appelle au respect des droits des migrants./Photo: HPN

Le GARR appelle au respect des droits des migrants./Photo: HPN

De janvier au 13 décembre 2017, le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés a recensé 31 cas de violations de droits humains dont 7 assassinats.

Le GARR invite, dans une correspondance, les parlementaires haïtiens à ratifier la « Convention internationale sur la Protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leurs familles, adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies le 18 décembre 1990 dans sa résolution 45/158 ». Selon ce qu’a indiqué le GARR,  « la protection des droits et de la dignité des migrants et migrantes haïtiens est au centre des préoccupations des institutions de droits humains qui accompagnent les personnes migrantes », estime l'organisation. 

La ratification de la convention, poursuit la lettre adressée aux élus du parlement, leur donnera un argument crucial dans les actions de plaidoyer auprès des Etats qui sont les principaux récepteurs de migrantes et de migrants haïtiens, notamment la République Dominicaine. Même s’il est actuellement difficile de donner des chiffres par rapport au nombre de migrants haïtiens irréguliers, reconnait l’institution qui milite depuis 26 ans pour le respect des droits humains, les observations des organisations montrent l’urgente nécessité de faire face à ce phénomène.

La ratification de la Convention facilitera également la garantie des mesures de protection en faveur des immigrantes et immigrants qui sont sur le territoire national, a-t-il conclu.

La lettre ici.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :