Vendredi 19 Juillet, 2019

Garcia Delva et Arnel se sont parlé 24 fois en février, selon Sénatus

Cette photo, prise sur la page de Garcia Delva, sert uniquement d'illustration à cet article

Cette photo, prise sur la page de Garcia Delva, sert uniquement d'illustration à cet article

Le sénateur Garcia Delva est en contact permanent avec le chef de gang le plus recherché du pays Arnel Joseph, a indiqué le président de la commission justice et sécurité du sénat de la République Jean Renel Sénatus. Du 07 au 22 février 2019, la période baptisée « pays lock », 24 conversations téléphoniques entre l’élu de l’Artibonite et le chef de gang avaient été retracées.

Comme un couperet, la nouvelle est tombée, ce mardi 23 avril 2019. Le sénateur de la République Garcia Delva et le chef de gang Arnel Joseph seraient est en contact permanent a indiqué le président de la commission justice et sécurité du sénat Jean Renel Sénatus. Il soutient que du 07 au 22 février 2019, durant la période baptisée « pays lock », les deux hommes se sont parlé 24 fois au téléphone. Certaines de ces conversations ont duré jusqu’à 15 minutes 92 secondes; 12 minutes et une minute, a révélé le sénateur Jean Renel Sénatus

La commission justice et sécurité du grand corps avait adressé une correspondance en date du 13 mars 2019 au président du sénat pour lui demander d’exiger du conseil national de la télécommunication (CONATEL) d’intercepter des appels passés sur le 38 54 95 24numéro d’Arnel qui lui a été communiqué par deux organisations de droits humains, dans une correspondance. Ce qui a été fait  et a permis de relever des appels téléphoniques entre le numéro du chef d’Arnel et le futur candidat à la présidentielle haïtienne de 2022, a rapporté l’ancien commissaire du gouvernement de Port-au-Prince.

Le parlementaire dénonce que des autorités soient en connivence avec des bandits qui sèment la terreur dans le pays.

 

Les membres de la commission se sont également penchés sur le cas de l’inspecteur de police nationale d’Haïti, Gabriel Faveur Désir arrêté après qu’il a été prouvé qu’il a eu  des contacts répétés avec Arnel Joseph. Selon le président de la commission justice et sécurité du sénat, l’inspection générale de la police nationale d’Haïti(IGPNH)  avait transféré, après les investigations, l’inspecteur Désir  à la DCPJ  qui a remis le dossier au parquet près le tribunal de première instance de Port-au-Prince pour les suites légales.

L’élu de l’Ouest annonce que la commission qu’il préside entend se rendra  au parquet afin de s’enquérir de l’état  d’avancement de ce dossier.

Entre-temps, le sénateur Jean Renel Sénatus fait savoir que la commission justice et sécurité du Sénat a  rencontré, ce mardi 23 avril 2019, les responsables de l’IGPNH et de la DCPJ. Ils ont discuté de la montée de l’insécurité. Les échanges étaient également axés sur la démotivation constatée, dit-il, des policiers face aux agissements des bandits.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :