Jeudi 14 Novembre, 2019

Fusillade à Carrefour-Feuilles : « les bandits déguisés en femmes »

Le bilan de la fusillade perpétrée, dans la soirée du mercredi 24 avril à l’impasse Eddy au quartier de Carrefour Feuilles, par des hommes armés appartenant au gang de T-je, risque de s’alourdir : certains riverains parlent de 7 morts, en plus d'une dizaine de blessés.

Lire:  Au moins 5 morts dans une fusillade de Carrefour-Feuilles

Pour sa part, le constat du juge de paix de la section Sud de Port-au-Prince a fait état de 4 cadavres. Pour l’heure, les blessés de cette attaque reçoivent des soins à l’hôpital et se plaignent du manque d’infrastructures sanitaires, de l’absence d’assistance dans les salles d’urgences et d’opération et les frais de soins à leurs charges.

Cependant, l’une des survivantes aux attaques a fait, au micro de radio Kiskeya ce jeudi, une révélation troublante selon laquelle les bandits étaient déguisés en femmes pour mieux tromper la vigilance des résidents du quartier.

Cette nouvelle technique employée consiste, pour ces présumés bandits, à se faire passer pour des femmes en vue d’approcher les victimes. La dame, atteinte de plusieurs projectiles, a expliqué qu’en « voyant les deux personnes arrivées dont l’une en robe de couleur rose, elle était persuadée que c’étaient effectivement deux femmes jusqu’à ce qu’ils ont ouvert le feu sur les riverains à l’impasse ».

« Je marchais alors qu'ils étaient derrière moi. Je n’y ai pas prêté attention jusqu’au moment de la rafale d’armes », a-t-elle raconté, précisant que depuis ce triste épisode [qui vient rappeler celui de La Saline où plusieurs personnes massacrées étaient découvertes sur des ordures, ndlr], c’est un climat de tensions et de terreur qui règne à Carrefour-Feuilles.

Les autorités, à savoir le Premier ministre a.i et chef du Conseil supérieur de la police nationale, Jean Michel Lapin ainsi que le commissaire du gouvernement Paul Eronce Villard, ont annoncé avoir pris des mesures afin de favoriser un retour au calme et à la paix. Des instructions ont été passées à la police et un plan de sécurité est annoncé en vue d’apporter une réponse appropriée aux actes de banditisme et d’assassinat.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :