Dimanche 9 Août, 2020

Fusillade à Toronto: deux tuées et 13 blessés, le tireur est mort

Des policiers de Toronto dans Danforth Street, sur la scène de la fusillade qui a fait deux morts, le 23 juillet 2018

Des policiers de Toronto dans Danforth Street, sur la scène de la fusillade qui a fait deux morts, le 23 juillet 2018

Deux personnes ont été tuées et treize autres blessées dimanche soir à Toronto, la métropole économique du Canada, dans une fusillade au cours de laquelle le tireur présumé est mort après un échange de coups de feu avec la police qui cherchait lundi à expliquer son geste.

Une jeune femme de 18 ans et une fillette de 10 ans ont perdu la vie, outre le tireur, et treize personnes ont été blessées, a annoncé lundi le chef de la police de Toronto Mark Saunders en révisant à la hausse le nombre de victimes. Certains blessés sont encore dans un état "grave", a-t-il dit lundi en conférence de presse.

Le chef de la police a souligné qu'il était trop tôt pour s'avancer sur les motivations de cet homme de 29 ans, originaire de Toronto, qui a utilisé une arme de poing. "On ne sait pas pourquoi" il a ouvert le feu dans la foule, a-t-il répété lundi.

"Je promets à tous les habitants de Toronto, et encore plus à ceux qui ont été touchés par cette tragédie, que nous ne ménagerons aucun effort pour fournir des réponses à cette attaque insensée", a déclaré John Tory, le maire de Toronto.

"C'est une attaque contre des familles innocentes et contre l'ensemble de la ville. C'est une tragédie, une tragédie de plus dans notre ville cette année", a regretté John Tory en invitant la population à "rester calme" et à éviter "de tirer des conclusions" sur les motivations de cette fusillade en attendant les résultats de l'enquête policière.

- "Problème d'armes" -

"Les armes sont trop facilement disponibles pour trop de personnes", a déploré M. Tory, bien que la législation canadienne sur le port d'arme soit bien plus sévère qu'aux Etats-Unis, par exemple.

Entre le début de l'année 2018 et le 14 juillet, Toronto avait connu 220 fusillades, qui ont coûté la vie à 27 personnes, contre 196 échanges de coups de feu et 17 morts pour toute l'année 2017, selon les statistiques officielles. Ces violences par balles ont augmenté de 10% par rapport à la même période de l'année dernière.

"Les Torontois sont forts, résilients et courageux, et nous les appuierons en cette période difficile", a-t-il ajouté.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :