Lundi 18 Février, 2019

Funérailles symboliques de Jovenel Moise à Mirebalais

Capture d'écran à partie d'une vidèo parvenue à la rédaction

Capture d'écran à partie d'une vidèo parvenue à la rédaction

La population haïtienne reste ferme sur sa position : Jovenel Moise doit quitter le palais national. A Mirebalais où la situation est tendue depuis le début de l’année 2019, les revendications populaires évoluent. Ce n’est plus de l’électricité que les Mirebalaisiens réclament. Ils veulent coûte que coûte le départ du président de la République. La population est descendue dans les rues, lundi 11 février pour continuer d’appeler à la démission du chef d’État. Cette manifestation a été suivie par les funérailles symboliques de Jovenel Moise.

Les protestataires ont sillonné plusieurs rues de la ville avec un cercueil à l’intérieur duquel se trouvait une banane, l’élément de représentation de l’homme au pouvoir. En effet, Jovenel Moise avait vanté sa réalisation en agriculture notamment en production de bananes pour demander au peuple de voter en sa faveur lors de la campagne électorale en 2015.

« Désormais, le président Jovenel Moise est renversé du pouvoir. Il nous a promis de mettre à manger dans nos assiettes, de changer nos vies. Des promesses qui ne sont jamais tenues. Et, aujourd’hui, Jovenel Moise est en train de payer les conséquences de ses inconséquences », martèlent les manifestants révulsés par la cherté de la vie et la décote de la gourde.

« Que ton nom soit effacé dans la mémoire des 95% des haïtiens. Que ton règne finisse ! Que ta volonté soit plus jamais faite tant à Port-au-Prince que dans les villes de province. Donne-nous ta démission. Pardonne-nous notre générosité de t’avoir toléré jusqu’à présent comme nous pardonnons à ceux qui t’ont voté. Ne nous soumets plus à tes dialogues qui n’aboutissent à rien. Délivre Haïti des mains de tes parlementaires et amis personnels. Car c’est à toi qu’appartiennent la corruption, la trahison, la ruse et les mensonges depuis 2016 ». C’est la prière récitée par les protestataires sur la place d’arme de la ville où allait prendre fin cette cérémonie funéraire symbolique.

La manifestation s’est déroulée sous forte escorte policière. Aucun incident majeur n’a été enregistré. Toutefois, toutes les artères étaient bloquées à l’aide de grosses roches et d’autres objets. Vidéo. 

 

 

 

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :