Dimanche 29 Mars, 2020

Funérailles officielles pour Manno Charlemagne ?

Des funérailles nationales ou officielles sont prévues 22 décembre prochain au Champ de Mars en l’honneur du chanteur Manno Charlemagne, décédé à 69 ans des suites d’un cancer du poumon. C’est le Directeur Général du ministère de la Culture, Jean Michel Lapin qui en a fait l’annonce. 

Ministère de la Culture et de la Communication (MCC) annonce que des démarches sont en cours afin d’organiser des funérailles nationales ou officielles en honneur d' Emmanuel Charlemagne dit Manno Charlemagne décédé le 10 décembre 2017, en Floride (USA), des suites d’un cancer des poumons.

Les funérailles de l’artiste seront chantées vendredi 22 décembre au Champ de Mars, selon les précisions de Jean Michel Lapin qui affirme aussi qu’une soirée hommage lui sera dédiée au Kiosque Occide Jeanty mardi 19 décembre. Le corps sera extradé ce samedi 16 décembre, selon ce qu’a informé le Directeur Général.

Related Article

Le départ de Manno salué par des médias étrangers

Il n’y a pas que les médias locaux qui font pleuvoir des hommages sur Manno, chanteur populaire engagé et l'un des artistes qui marquera encore longtemps le XIXe siècle haïtien. Le journal Libération a parlé du chanteur le plus célèbre d’Haïti et balaie son parcours en le comptant parmi d’autres chanteurs engagés de la caraïbe : Peter Tosh et Bob Marley en Jamaïque, Andrés Jimenez à Porto Rico, Luis Días en République Dominicaine ou encore Guy Konkèt en Guadeloupe.

Dans un article publié ce 13 décembre par Jeune Afrique, une pléiade d’artistes s'inclinent devant le chanteur (danseurs, écrivains) dont James Noël qui voit Manno Charlemagne comme « étant le musicien révolutionnaire et l’artiste le plus engage de notre histoire ». Jenny Mézile, danseuse chorégraphe évoluant à Abidjan, en Côte d’Ivoire, était la voisine du chanteur et garde de précieux souvenirs du guitariste. « On guettait les sorties d’album de Manno, et on partait dans ses concerts si rares, préparés à l’idée de ne pas revenir car tout était possible, une attaque de tontons macoutes, par exemple », a-t-elle confié.

Miami Herald passe en revue les chansons de l’artiste et ce qu’elles dépeignaient. « Ses chansons dépeignent les divers membres de la dynastie Duvalier, qui a gouverné Haïti pendant trois décennies à partir des années 1950 (...). Une autre commentait défavorablement la taille des organes génitaux de René Préval, qui a exercé la présidence à deux reprises dans l'ère post-Duvalier », souligne la journaliste très connue Jacqueline Charles, relatant les déclarations du réalisateur américain Jonathan Demme qui a filmé un des concerts de Manno dans son documentaire « Haïti Dreams Of Democracy ».  

« Il a juste une voix incroyablement belle et incroyablement communicative », a déclaré un jour le réalisateur.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :