Mercredi 11 Décembre, 2019

Cité Soleil : après la reprise des conflits armés, les funérailles

Photo: Page Facebook Gabriel Jean Pierre

Photo: Page Facebook Gabriel Jean Pierre

Les funérailles de cinq personnes tuées par balle, lors de la reprise des affrontements entre gangs armés à Cité Soleil, ont été chantées ce jeudi 8 avril. Occasion pour les familles des victimes de réclamer justice.

Sur le visage des parents, proches et amis, on pouvait lire l’émotion, mais surtout la colère... A l'Eglise Sainte Anne, située à Soleil 19, les familles des cinq victimes étaient inconsolables.

"On ne peut pas continuer à tuer des gens innocemment", lance Anette, proche de l'une des victimes, qui souhaite le retour de la paix dans le bidonville. En pleur, elle réclame justice pour ce citoyen tué alors qu'il revenait paisiblement de ses activités.

Ces personnes enterrées ce jeudi ont été abattues au bas-Cité Soleil. Samedi dernier, les funérailles d'une première victime, morte à Soleil 5, ont été également chantées à Boston.

Ces récentes funérailles étaient l'occasion pour certains groupes armés de dénoncer ces meurtres, mais de réaffirmer également leur position politique.

Sur les réseaux sociaux, les messages et les positionnements sont claires. A chacun son idéologie et ses slogans, ce qui confirme  une nouvelle fois que la reprise des affrontements armés à Cité Soleil serait politiquement motivée. 

Les funérailles de ces six victimes, chantées respectivement le samedi 6 et le lundi 8 avril, intervienment dans un contexte où des autorités locales conjointement avec des acteurs sociaux, se sont engagés dans un processus de dialogue, pour trouver à nouveau une entente entre les groupes armés.

En attendant la reprise du climat de paix dans le vaste bidonville, la méfiance continue de gagner du terrain au sein des différents quartiers en conflit. Une marche pour la paix, prévue vendredi dernier, a été renvoyée, faute de planification et de concertation.

Signalons que depuis environ cinq jours, le tirs nourris ont cessé à Cité Soleil, mais la peur habite encore les citoyens.


Luckson Saint-vil

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :