Jeudi 17 Octobre, 2019

Fritz W. Michel dément avoir versé des pots-de-vin aux sénateurs

Fritz William Michel au Parlement en juillet dernier

Fritz William Michel au Parlement en juillet dernier

Fritz William Michel, accusé d'avoir tenté d'acheter le vote de certains sénateurs avant la séance de ratification de sa politique générale, dément avoir posé pareil acte.

« Il n’a jamais été question de donner de l’argent à des sénateurs pour voter l’énoncé de ma politique générale » réagit le Premier ministre nommé Fritz William Michel aux allégations du sénateur de la Grand’Anse Saurel Jacinthe faisant croire que cinq sénateurs ont reçu chacun la somme de 100 mille dollars américains pour approuver programme politique du PM nommé.

Cependant, Fritz William Michel a admis avoir rencontré les membres du groupe des parlementaires pour le renforcement de la démocratie (GPRD) à l’instar d’autres sénateurs et députés. Mais Michel a indiqué qu’à aucun moment il n’a distribué de l’argent à des sénateurs afin de les avoir dans sa poche.

Celui qui a été nommé en remplacement de Jean Michel Lapin a expliqué s’être entretenu avec les sénateurs lors de la rencontre autour des projets de développement des collectivités territoriales. Selon Fritz William Michel, les parlementaires ont particulièrement exprimé leurs inquiétudes quant à la possibilité qu’il prenne des engagements, une fois arrivé à la Primature, pour décaisser des fonds communaux inscrits dans le budget 2018-2019. De fait, le prétendant de la Primature a indiqué avoir donné aux parlementaires la garantie que des mesures administratives seront prises pour faciliter le décaissement de ces fonds.

Même son de cloche du côté du sénateur du Centre Willot Joseph. Ce dernier explique avoir eu des discussions avec le Premier ministre nommé, certes, mais elles étaient surtout axées sur l’exécution de projets dans son département. L’élu du Centre nie avoir confirmé sur une station de radio qu’il a reçu 100 mille dollars américains pour voter en faveur de la déclaration de politique générale Fritz William Michel.

Son collègue Kedelair Augustin, de son côté, a indiqué qu’aucun Premier ministre ne pourra obtenir l’approbation du Parlement s’il ne verse pas des pots-de-vin. S’il continue de nier les accusations de Saurel Jacinthe, le sénateur du Nord-Ouest a cependant reconnu avoir accepté par le passé des pots-de-vin mais à travers le bloc majoritaire dont il a été pendant un certain temps président. Cela est de venu une règle, a-t-il lâché.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :