Mercredi 22 Novembre, 2017

Follow Jah et Nouvelle Flibuste : Haïti et Belgique se rencontrent

Haïti attend une tournée conjointe de deux bandes à pied : Follow Jah, fondé en 2001, issue de Pétion-Ville, Nouvelle Flibuste, dirigé par le chef d’orchestre et compositeur Michel Kazungu, arrive de Bruxelles.

Lundi 3 avril, elles donneront plusieurs prestations communes dans des lieux publics à Pétion-Ville avant de mettre le cap sur plusieurs autres villes de province dont Léogane où les groupes passeront quelques jours avec l’Union des rara.

Les deux bandes, rencontrées pour la première fois en Haïti en 2015 dans le cadre d’une soirée mémorable qui clôturait le séjour en Haïti de la Nouvelle Flibuste, invitée par le Ministère du Tourisme et la Mairie de Jacmel à participer au Carnaval de cette ville, sont attendues à Peredo et Jacmel le 12 avril.

« En 2016, les deux groupes se sont retrouvés en Belgique : la Nouvelle Flibuste a profité d’une tournée européenne de la bande à pied Follow Jah pour l’inviter à prendre part à la Zinneke Parade, manifestation participative mêlant artistes professionnels et population de Bruxelles.

 Cette deuxième rencontre a permis de nouvelles expériences de fusion entre les répertoires et l'instrumentation des deux groupes, grâce notamment au concept de la saxine, adaptation de la vaksin traditionnelle du rara au big band de la Nouvelle Flibuste », selon les  informations de l’entrepreneur culturel et responsable de relations de presse Gary Lubin.  

Cette troisième rencontre permettra aux deux bandes de découvrir toute la richesse du rara haïtien, d’approfondir leur collaboration musicale, de réaliser des activités pédagogiques auprès des enfants de Berthé (Pétion-Ville), des élèves de l’école de musique Dessaix Baptiste et de l’école de Peredo. Cette tournée conjointe a bénéficié du soutien de la Coopération Suisse en Haïti, de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) et de Fokal.  

A propos des groupes

Follow Jah : Follow Jah, bande à pied encadrée par l’association culturelle Caracoli, évoluant  à Pétion-ville, est habitué à participer à plusieurs évènements artistiques importants dont le Festival International de Jazz de Port-au-Prince. Elle a collaboré avec de multiples artistes locaux et internationaux, parmi lesquels la chanteuse Emeline Michel, le DJ malien Mo DJ ou encore le pianiste français Laurent de Wilde. Elle a créé un atelier pédagogique autour de la musique du rara et des bandes à pied qu’elle diffuse régulièrement.

Nouvelle Flibuste : La bande à pied se propose de combler un espace vacant dans le paysage culturel belge, à savoir celui qu’occupent ces grands événements populaires où les artistes et la population développent une culture commune, où les habitants se réapproprient pour un temps l’espace public par la pratique des arts, où les classes d’âge et, dans une certaine mesure, les classes sociales, se rencontrent, où s’estompent les distinctions entre amateurs et professionnels.  En l’absence d’une tradition locale forte à Bruxelles, les modèles adoptés sont ceux des grandes traditions afro-américaines : comparsas cubaines, second lines de New Orleans, et bann a pye haïtiennes.