Mercredi 22 Novembre, 2017

[FLASH] Manifestation: activités paralysées Centre-Ville et à Delmas

Pneus enflammés au Centre-Ville, non loin du Palais National, dans le cadre d'une deuxième journée de manifestations lancée par la plateforme Pitit Dessalines./Photo: Estailove Saint-Val

Pneus enflammés au Centre-Ville, non loin du Palais National, dans le cadre d'une deuxième journée de manifestations lancée par la plateforme Pitit Dessalines./Photo: Estailove Saint-Val

Barricades enflammées, activités économiques paralysées, circulation bloquée, vent de panique et dérapage : une deuxième journée de manifestations se déroule actuellement au Centre-Ville (à Port-au-Prince) et au niveau Delmas où la police a recours au gaz lacrymogène pour tenter de disperser la foule.  

Une flotte de motos manifestants, plusieurs organisations politiques et syndicales sont, ce mardi 12 septembre, dans les rues de la capitale et d’autres quartiers périphériques pour protester encore une fois de plus contre le budget pour l’exercice fiscal 2017-2018 voté samedi par le Sénat et la chambre des députés.

C’est la pagaille au niveau du bas de la ville où des pneus enflammés s’érigent, où les activités économiques sont perturbées. Deux groupes importants de manifestants se sont joints aux sympathisants de la plateforme Pitit Desalin, constituant une foule très compacte. Et un des groupes se dirige vers la commune de Pétion-Ville. Les autorités policières, présentes au niveau de Delmas 75 (zone Ambassade du Canada), lancent des gaz lacrymogènes pour tenter de disperser les manifestants et calmer les protestataires.

Deuxième journée de manifestations à Port-au-Prince