Samedi 14 Décembre, 2019

Les Haïtiens au Chili peuvent désormais faire venir leur famille

[FLASH]: Les Haïtiens au Chili pourront faire rentrer leur famille. Photo: Biobio Chile

[FLASH]: Les Haïtiens au Chili pourront faire rentrer leur famille. Photo: Biobio Chile

Le gouvernement chilien a annoncé aujourd’hui l'entrée en vigueur d’un visa humanitaire permettant aux Haïtiens de faire venir leur famille sur le sol chilien. C'est le ministre des Affaires étrangères, Roberto Ampuero, a confirmé la nouvelle.

Selon le ministre Ampuero, cette mesure a été prise par son gouvernement len faveur du regroupement familial des immigrants, parce que le Chili ne veut pas « que les enfants soient séparés de leur famille et en vue de leur donner une digne protection ».

Le gouvernement compte livrer au moins 10,000 visas chaque année aux familles haïtiennes. Ce titre de séjour est renouvelable et dure dix mois. Les détenteurs pourront également demander leur résidence permanente à la longue.

Pour faire rentrer leur famille, les immigrants doivent se présenter avec leur statut d’immigration et une lettre de demande de regroupement familial certifié par un notaire.

« Puis, le parent, après avoir reçu la lettre en Haïti doit rentrer en contact avec le bureau de l'Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) à Port-au-Prince », écrit El Dia qui souligne que l'agence des Nations Unies travaille en arrière-plan avec le Chili dans le cadre de ce processus.

Sauf que dans le cas des adultes, un casier judiciaire et un certificat de santé qui démontre qu’ils n’ont aucune maladie infectieuse seront pris en compte. Roberto Ampuero a rassuré  que cette mesure n’est pas discriminatoire, mais qu'il s'agit juste d'une garantie en vue d'éviter des maladies au Chili.

Pour démarrer le processus, les demandeurs devront payer 100 dollars qui seront partagés entre l’OIM (73 dollars) et le consulat du chili en Haïti (25 dollars).

Soulignons que cette mesure a été protestée par l’opposition politique chilienne. Rodolfo Noriega, un porte-parole du coordonnateur national des migrants, croit que la mesure est discriminante à cause de la fixation de 10.000 visas humanitaires pour les Haïtiens. "Aucun autre pays n'a été fixé de limite", a-t-il déclaré dans la presse chilienne.

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :