Dimanche 22 Juillet, 2018

Fêtes de fin d’année : Clamé-Ocnam Daméus a libéré 223 détenus

Me Clamé-Ocnam Daméus, commissaire du gouvernement près du Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince.

Me Clamé-Ocnam Daméus, commissaire du gouvernement près du Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince.

Pas moins de 223 prisonniers ont recouvré leur liberté ce samedi 30 décembre 2017 au Pénitencier national. Dossiers à l’appui, « ces individus avaient commis des délits mineurs », a laissé entendre Me Clamé-Ocnam Daméus, commissaire du gouvernement près le Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince.

Fin du mois de décembre, le commissaire avait annoncé qu’un total de 243 dossiers de détenus en situation de détention préventive prolongée subissait minutieusement une étude approfondie en vue de procéder à une éventuelle libération de ces derniers.

« J’ai une liste de 243 dossiers de prisonnier étudiés minutieusement, mais j’attends du Pénitencier national des fiches signalétiques avant de pouvoir communiquer les noms de ces personnes qui seront libérées sous peu », clamait-il à l’époque.

Arrivé aujourd'hui à bout d’exécution, avec un brin d’orgueil, le commissaire affirme que :

« Les organismes désireux de posséder cette liste doivent se rendre au Parquet pour dossier y afférent », reconnaissant que cela contribuera au renforcement du climat de confiance et de transparence dans lequel baigne son administration.

Néanmoins, cette mesure fracture un peu la société civile. Des responsables d’organisations de droits humains déplorent le manque de transparence dans le cadre de ce dossier.

Reprochant que le chef du parquet n’a pas donné suite à une requête d’un ensemble d’organisation sollicitant des informations sur les détenus bénéficiaires de la grâce présidentielle.  

 « Aucune institution ne peut faire injonction au Commissaire du gouvernement afin de leur communiquer une quelconque liste », a rétorqué le commissaire.