Jeudi 9 Juillet, 2020

“Fè mizik pou w benefisye yon bagay ladan”, conseille Izo aux jeunes

Le rappeur Jean Léonard Tout-Puissant dit Izolan, posant devant sa nouvelle Mercedes, décembre 2019/ Photo: Page Facebook de l'artiste/ Video: I am music Show sur Sky

Le rappeur Jean Léonard Tout-Puissant dit Izolan, posant devant sa nouvelle Mercedes, décembre 2019/ Photo: Page Facebook de l'artiste/ Video: I am music Show sur Sky

"Ne faites pas de la musique pour qu'on vous voit à la télé ou vous entende à la radio. Faites-le pour en bénéficier quelque chose en retour", conseille le rappeur aux plus jeunes.

Malgré la crise due à la propagation du coronavirus, la musique haïtienne a connu un bel rebond d'activités et fait la une dans la presse locale ces dernières semaines. Les débats sur la qualité des productions, les rapports entretenus entre les artistes de l'industrie, leurs talents et leurs revenus son objet de débats ces derniers jours.

Invité le 23 mai à l'émission «I am music Show», diffusée chaque samedi sur la radiotélévision Sky, le rappeur Jean Léonard Tout-Puissant dit Izolan, en a profité pour faire la lumière sur certains points le concernant: ses convictions politiques, ses liens avec ses frères de Barikad Crew dont Fantom et son succès dans la musique. Sur ce dernier point, l'artiste a pris le temps pour proférer des conseils aux jeunes talents.

En effet, le rappeur à succès, devenu aussi entrepreneur, déconseille aux jeunes artistes de faire de la musique juste pour le plaisir de se faire voir à la télévision, pour être entendus à la radio ou pour séduire quelques filles. Il les invite ces jeunes à utiliser leurs talents de préférence dans le but de bénéficier de quelque chose en retour.

Crédit vidéo: I am music Show sur télévision Sky

« Mwen menm, m vle di yon nèg ki nan mouvman rap la, pa janm fè mizik pou yo al wè w nan televizyon pou w ka gen bel ti fanm. Pa fè mizik pou moun tande w nan radyo. Fè mizik pou w benefisye yon bagay ladan », a-t-il préconisé.

Dans cette optique, Izolan, conscient de la précarité économique qui sévit dans le pays, encourage les jeunes à développer un esprit de "business" à côté de la passion artistique. Selon lui, mieux vaut investir une somme d’argent dans une activité lucrative que de l’investir dans la production d’une chanson ou d’une vidéo sans rien espérer concrètement en retour. Car, a-t-il renchérit, investir ne va pas vous empêcher de faire de la musique.

Izolan, rappeur du groupe Barikad Crew, est considéré comme le prototype d’un artiste à succès en Haïti. Outre les nombreux sponsors avec lesquels il a pu signer au cours de sa carrière, il entreprend parallèlement des activités personnelles qui jusque-là semblent bien lui réussir. Mais pour le fils de Bas peu de chose (PBC), la vraie réussite doit être collective.

De gauche à droite, l'animateur Rubens Francis A.K.A Rbens et le rappeur Jean Léonard Tout-Puissant dit Izolan/ Photo: Laurent Eugène

"Pou mwen menm, m pa ko reyisi nan rap la. Reyisi m pral gen nan rap la, se lè m santi ekip mwen reyisi. Paske m pa t janm yon nèg ki egoyis, ki travay pou kò m. M toujou renmen lè se tout ekip mwen ki reyisi […] m ap reyisi lè ekip mwen reyisi.», a-t-il soutenu.

L’émission « I am music » est animée par Rubens Francis A.K.A Rbens. Immergé depuis 10 ans dans la culture du Hip Hop, l’animateur est licencié en droit et diplômé en communication. Via son show, il se donne pour but de mieux aider à comprendre le fonctionnement de l'industrie musicale, particulièrement le rap, en posant les problèmes avec les acteurs en vue de trouver des solutions appropriées.

Michelet Joseph

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :