Samedi 14 Décembre, 2019

Faviola et sa viola à la rencontre de "Nèg pwawo a"

Fabienne Philippe Auguste (Faviola) et Luckner Dormélis (Nèg pwawo a)

Fabienne Philippe Auguste (Faviola) et Luckner Dormélis (Nèg pwawo a)

En Haïti, les techniques d’approche varient d’un commerçant à un autre. Certains utilisent la musique comme outil d’envoûtement pour attirer la clientèle. Parfois vulgaire et parfois juste amusante, la musique utilisée par les commerçants atteignent très souvent leur but. Luckner Dormélis l’a compris et s’en sert royalement.

Appelé depuis un certain temps « Nèg pwawo a » après qu’une vidéo de lui soit devenue virale sur la toile, Dormélis s’est retrouvé dans le viseur de plus d’un. Utilisant ses propres mots sur une mélodie empruntée à un « hit rabòday », « Nèg pwawo a » écoule ses poireaux en chantant. Faviola, connue pour ses prouesses avec sa viola en a été particulièrement charmée au point de demander à son manager d'entrer en contact avec le vendeur.

Quinquagénaire et père de trois enfants, Dormélis se démêle tant bien que mal pour subvenir aux besoins de ses trois garçons. La vente du poireau est aujourd’hui sa principale activité, mais le père de famille est un touche-à-tout. « Si le poireau ne fonctionne pas, il se lance dans la vente d’un autre produit » nous confie le manager de Faviola.

Après l’avoir contacté, Faviola et sa bande ont rencontré Dormélis ce dimanche 6 octobre 2019 au marché de Poste Marchand, lieu qu’il utilise pour écouler sa marchandise. C’est avec une joie que le concerné a accueilli le beau monde qui avait fait le déplacement pour venir le rencontrer. Faviola et l’équipe de Joker Electronic en ont profité pour lui offrir un « speaker » équipé de son micro, pour qu’il puisse mieux s'exercer.

Un moment d’euphorie pour ces deux acteurs - Faviola et Nèg pwawo a - qui ont à leur manière donné un court spectacle au marché. Le public présent à ce moment a pris un plaisir fou à participer. Faviola au viola, Dormélis au micro, un magnifique show ce dimanche après-midi. La musicienne ne compte pas en rester là. Elle espère bientôt pouvoir aider Luckner à agrandir son commerce. Mais en attendant, « Nèg pwawo a pral sonnen on lòt jan ».

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :