Dimanche 22 Juillet, 2018

« Fake job » à l’ambassade des USA, voilà comment éviter le piège

Bâtiment de l'ambassade américaine à Tabarre.

Bâtiment de l'ambassade américaine à Tabarre.

Au moment où des nombreux chômeurs ont besoin de trouver un emploi, Internet apporte parfois une aide précieuse à ceux qui se lancent à la recherche. Mais cela peut-être une arme à double tranchant puisque des arnaqueurs font circuler, au nom des entreprises crédibles, de fausses offres d’emploi sur la toile pour soutirer de l’argent ou des informations confidentielles à quiconque se prête au jeu.

Le problème semble être connu dans l’ambassade des Etats-Unis à Port-au-Prince. Sans faire référence à un cas précis, elle vient de lancer une alerte sur sa page Facebook et dévoile des indices sur comment détecter les arnaques et ne pas se faire piéger.  

"Il y a plusieurs choses que vous pouvez rechercher pour savoir si le travail est réel", précise d'entrée de jeu la note:

1) L'ambassade ne réclame jamais de l’argent aux candidats. Si on vous demande de l'argent pour appliquer [à] ou accepter une offre d'emploi ou pour commencer une formation, NE PAYEZ PAS. C'est une arnaque.

2) L'ambassade ne fait pas d'offres d'emploi non sollicitées. L'ambassade ne choisit que les candidats qui ont soumis des demandes et qui ont eu une entrevue en personne. Si vous n'avez pas postulé pour un emploi, alors l'offre d'emploi est une arnaque.

3) Tous les emplois de l’ambassade sont annoncés sur notre site Web - https://ht.usembassy.gov/embassy/jobs/. Si vous ne voyez pas l'offre d'emploi ici, ce n'est pas un vrai travail.

4) Tous les courriels concernant les emplois de l'ambassade proviendraient de notre département des ressources humaines (RH). L'email proviendra d'un compte email avec le nom du domaine State.gov. Il ne sera pas de Gmail, Yahoo, Hotmail, Twitter, Skype, Instagram ou compte Facebook.

À ceux qui auraient reçu une offre d'emploi fictive, l’ambassade des Etats-Unis de le lui signaler directement par email à l’adresse Port-au-PrinceHR@state.gov.