Mardi 20 Novembre, 2018

Faille Whatsapp: l'Observatoire du Numérique conseille les Haïtiens

Faille Whatsapp: l'Observatoire du Numérique conseils le Haïtiens

Faille Whatsapp: l'Observatoire du Numérique conseils le Haïtiens

Natalie Silvanovitch, chercheur en sécurité du Google Project Zero a annoncé qu’une faille a été découverte dans le système de Whatsapp. La spécialise soupçonne qu’un « un attaquant peut exploiter cette faille du protocole RTP pour provoquer une corruption de mémoire, un type d’attaque qui permet alors d’injecter du code dans la mémoire vive pour prendre le contrôle d’un appareil. 

L’Observatoire du Numérique en Haïti (OBNH) a vite réagi face à cette information en proposant aux utilisateurs haïtiens de mettre à jour leur application pour éviter un éventuel piratage. « Les pirates pourraient prendre le contrôle de leur smartphone », précise Ludwy René Jean-Paul Secrétaire à l'Observation et la Recherche.

En moins d’un mois, des failles ont été repérées dans le système numérique de Facebook, de Google + et de Whatsapp, c’est un danger auquel toutes les plateformes virtuelles sont exposées. « Des failles de sécurité sont quotidiennement repérées sur les différentes plateformes numériques, mais les géants décident d’informer sur celles qui paraissent les plus compromettantes ou qui menacent les plateformes les plus reconnues », explique Jean-Paul qui compare la situation à celle des plaques tectoniques.

Aujourd’hui, Facebook a annoncé que suite à la dernière faille constatée sur son site, les pirates ont « récupéré des informations personnelles issues de 29 millions de comptes » à travers le monde. Ces derniers ont eu accès à environ 50 millions de comptes et la situation parait plus dangereuse que les responsables de Facebook l’imaginaient.

Le géant du numérique collabore actuellement avec le FBI pour connaitre l’identité de ces pirates dont les intentions sont restées floues jusqu’à présent. Facebook compte contacter les 29 millions d’utilisateurs dont les comptes ont été piratés afin de leur fournir quelques conseils de sécurité.