Vendredi 19 Juillet, 2019

FAD'H: 15 cadres de retour au pays, après une formation au Mexique

Après un mois et demi de formation à la base militaire de Temamatla (Estado de Mexico), 15 futurs cadres des Forces Armées d’Haïti sont retournés au pays ce 22 février 2019.

Après un mois et demi de formation à la base militaire de Temamatla (Estado de Mexico), 15 futurs cadres des Forces Armées d’Haïti sont retournés au pays ce 22 février 2019.

La formation des futurs soldats, débutée en janvier dernier, dans le cadre de la remobilisation de l’armée d’Haïti poursuit son petit bonhomme de chemin. Dès l’entame du processus, 50 sous-officiers et 15 cadres professionnels ont été sélectionnés pour rejoindre le Mexique dans le cadre d’un programme de coopération avec l’armée mexicaine.

Après un mois et demi de formation à la base militaire de Temamatla (Estado de Mexico), les 15 futurs cadres des Forces Armées d’Haïti – médecins, ingénieurs, informaticiens, agronomes – sont retournés au pays ce 22 février pour la suite du processus à la base militaire Anacaona de Léogâne.

Une délégation composée du titulaire du ministère de la Défense, Enold Joseph, était venue les rencontrer vendredi à l’aéroport. Selon le ministre en question, ces aspirants soldats auront à passer environ un mois de plus dans l'apprentissage des notions relatives à leur formation militaire de base avec des instructeurs haïtiens.

Aussi a-t-il évoqué le fait que 50 aspirants soldats haïtiens participent dans ce programme de formation au Mexique. Ces derniers intégreront l’armée d’Haïti en tant que sous-officiers et feront également office de formateurs pour d’autres futurs soldats.

De l’avis d’Enold Joseph, il est question d’un corps militaire au service du développement durable dans le pays. « Nous avons un plan triennal qui prévoit la formation de 3 000 nouveaux soldats pour les Forces Armées d’Haïti », a-t-il dit, en rajoutant que les soldats et cadres de l'institution seront éparpillés sur l’ensemble du territoire national.

Dans la foulée, un mécanisme a été mis en branle pour faciliter la réinsertion "volontaire" des militaires démobilisés (anciens membres des FAD’H) au sein de cette « nouvelle » armée, selon monsieur Joseph.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :