Samedi 29 Février, 2020

L'un des enfants brûlés dans l'explosion aux Cayes déclaré mort

Photo prise aux Cayes par Medianou

Photo prise aux Cayes par Medianou

L’un des enfants grièvement brûlés dans l’explosion d’une bonbonne de gaz aux Cayes est décédé ce lundi, après avoir été transporté à Port-au-Prince au centre hospitalier Médecins Sans Frontières (à Drouillard) par le Centre Ambulancier National (CAN).

L’équipe du service ambulancier a été mobilisée ce dimanche 29 septembre pour aller secourir les victimes de cette explosion de gaz. Cependant, elle a été retardée par des barrages installées par des protestataires qui réclament la démission du président de la République Jovenel, explique le directeur du centre ambulancier national Dr. Didier Hérold Louis.

Il a cité parmi les zones qui ont été barricadées, la localité de Quatre chemins, Desruisseaux, Légoâne, Mariani et plusieurs autres points de tension. Ce qui, selon le numéro 1 du CAN, a empiré la situation de la victime qui était déjà dans un état grave. C'est ce qui aurait provoqué le décès de cet enfant.

Parti de la ville des Cayes depuis dimanche après-midi, le CAN est arrivé dans la capitale dans la matinée du lundi 30 septembre. Les malades qui devaient bénéficier des soins de santé en urgence ont du souffrir davantage, déplore Monsieur Louis. Le CAN a même été contraint ce matin, de lancer des alertes en vue de trouver de l'aide pour faciliter le libre passage de ses trois (3) ambulances.

Les huit (8) victimes qui se trouvaient à bord de trois (3) véhicules depuis hier soir sont arrivées à l’hôpital Médecins Sans Frontières à Drouillard, aux environs de 6 heures ce matin, selon un autre responsable du CAN. Il rapporte que l'enfant était encore en vie lors qu'ils sont arrivés. "Mais son état avait considérablement dégradé, donc il n'a pas survécu".

Rappelons qu’au moins 22 personnes dont huit (8) enfants ont été blessées dans l’explosion de cette bonbonne de gaz aux Cayes, dimanche 29 septembre 2019. Conduits à l’OFATMA, le Centre hospitalier avait beaucoup de mal à prendre en charge les brûlés, faute d’intrants et de médecins disponibles notamment.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :