Dimanche 8 Décembre, 2019

Euro-2020: pour les Pays-Bas, la cour des grands par la petite porte

La joie des Néerlandais après leur qualification pour l'Euro-2020, à l'issue de leur match face à l'Irlande du Nord, le 16 novembre 2019 à Belfast

La joie des Néerlandais après leur qualification pour l'Euro-2020, à l'issue de leur match face à l'Irlande du Nord, le 16 novembre 2019 à Belfast

Ils ont sué sang et eau mais sont parvenus à leurs fins: les Pays-Bas sont qualifiés pour l'Euro-2020, leur 1re compétition majeure depuis 2014, grâce à leur match nul (0-0) samedi en Irlande du Nord.

L'essentiel est acquis pour la 12e nation au classement Fifa. De là à ajouter "avec la manière", il y a un pas que les Néerlandais n'ont certainement pas franchi à Belfast.

Sans doute piqués au vif par les propos de Ronald Koeman après le match aller - le sélectionneur batave avait qualifié le jeu nord-irlandais de "scandaleux" -, les locaux ont pris l'initiative dès l'entame du match.

Sans se créer de réelles occasions, les locaux ont exploité la fébrilité de la sélection néerlandaise.

Les "Oranje" auraient pu être punis dès la 4e minute, lorsque le gardien Jasper Cillessen a tardé à dégager un ballon remisé en retrait par un équipier.

Trop heureux de l'aubaine, Corry Evans a arraché la balle des pieds du portier, sans parvenir à l'expédier dans les filets adverses.

Nouvelle grosse frayeur une trentaine de minutes plus tard, quand l'arbitre a accordé un penalty aux Nord-Irlandais pour un ballon ayant heurté le bras de Joël Veltman dans la surface.

Mais le capitaine des vert et blanc, Steven Davis, a catapulté le cuir dans le ciel de Belfast.

AFP / Mark MARLOWLe Néerlandais Joël Veltman concède un penalty après une main, face à l'Irlande du Nord, le 16 novembre 2019 à Belfast

Malgré ces alertes, le danger est principalement venu des Pays-Bas, forts de leur possession de balle largement supérieure.

Dès la 10e minute, ils auraient pu prendre l'avantage si une frappe de Steven Berghuis aux six mètres n'avait pas heurté la transversale.

En l'absence de Memphis Depay forfait, les attaquants Quincy Promes, sur le flanc gauche, et Ryan Babel dans l'axe, ont aussi donné des sueurs froides à la défense nord-irlandaise.

Mais sous les sifflets appuyés du Windsor Park, ils ont systématiquement péché dans la conclusion.

Le résultat de samedi permet néanmoins aux Oranje de confirmer leur deuxième place dans le groupe C, avec 16 points.

Ils ne peuvent désormais plus être supplantés par leurs adversaires dans la course à l'Euro, quels que soient leurs résultats respectifs mardi lors de la dernière journée des qualifications.

L'Irlande du Nord (3e, 13 pts) se déplacera en Allemagne, seule en tête du groupe avec 18 points grâce à sa victoire contre le Belarus (4-0).

Les Néerlandais recevront pour leur part l'Estonie à Amsterdam.

Face aux Baltes, l'enjeu sera autant de renouer avec la victoire que de retrouver un jeu plus chatoyant. Sous peine de revivre le traumatisme du dernier Euro: en 2012, les Néerlandais n'avaient pas passé le cap de la phase de poules, humiliés par trois défaites en autant de matches.

La 1re place du groupe reste également à portée de fusil. Pour autant que les Nord-Irlandais donnent un coup de pouce aux Oranje, mardi à Francfort.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :