Jeudi 18 Avril, 2019

« Eudomination », un disque à dénicher et à conserver dans son coffret

Princess Eud./Photo: Luckenson Jean

Princess Eud./Photo: Luckenson Jean

Charisme électrisant, charme irrésistible, forte personnalité et maturité acquise au terme de 10 longues et tumultueuses années de carrière. Eud fait une annonce qui choque la rédaction : Eudomination est son dernier disque… La chanteuse crie son grand ras-le-bol à une industrie qui la déprime et émet des ondes négatives sur la toile comme dans les milieux médiatiques. Avertissement : « Conservez cet album ».

Va-t-elle boucler sa folle carrière dans la musique ? Pas si sûr. Mais elle avertit, d’une voix entrecoupée quelquefois par de grands éclats de rire, qu’Eudomination est à conserver dans son coffret et à dénicher sur sa platine. Mercredi 28 novembre 2018. 11h du matin. Elle visite la rédaction de Loop avant son départ pour Miami le lendemain et en marge de son concert au New Morning, à Paris, le 28 décembre prochain.

Celle qui jongle entre musique, pub et mode convie les fans à tenir fort « Eudomination » et à le dénicher sur leur platine, c’est peut-être le dernier. Sauf miracle : c’est-à-dire un contrat alléchant, des gigs bien payés, une collaboration planétaire avec une grosse figure ? Mais on se demande : qu’est-ce qui peut rallumer cette flamme du rap qui s’éteint à petit feu chez l'artiste ? En dépit des hauts et des bas, des erreurs de disques ou de scènes, des moments de grande gloire ou de flop, des murs dressés par certains producteurs parfois trop occupés à rêver d’une partie de jambes en l’air, Princess Eud continue de voler de ses propres ailes, sans jamais baisser les bras.  

Eud est résolument ouverte sur tout ce qui peut nourrir et enrichir sa musique, à l’écoute des tendances et des styles du moment, mais tellement généreuse avec son grain de voix qui surfe sur la pop, le R'n’B, le compas (on n’oubliera pas de sitôt Facebook love,  ce mielleux morceau de rap), le hip-hop.  Incandescente, un peu plus mûre que ses premières années en compagnie de DedKra-Z ou de Mystik 703, la princesse confirme sur le seul disque solo qu’elle nous a délivré en juillet de l’an dernier, sa nette maturité à assumer l’écriture des compositions. Loop tire de son coffret cet album haut en couleurs et en pulsations.

Toute une pléiade de rappeurs est invitée sur ce projet où Eud a déployé sa tessiture : il y a Mikaben (titre éponyme dont le clip a été en partie tournée à Jalouzi, son quartier d’enfance). Admiral T. Haitian Fresh, Zion, Dedkra-Z, son frère de son et compagnon de route, comme elle aime toujours à le mentionner. Un album versatile, décomplexé et qui mélange tout : zouk, reggae, R'n’B. Elle l’a elle-même avouée, lors d’un entretien accordé à Loop le soir de la vente signature à l’hôtel El Rancho : « Eudomination est très versatile : je ne voulais pas sauter l’occasion d’embaumer mon tout premier disque d’un peu de tout. On y trouve du zouk, du reggae, de R'n’B ».

« Je rappe fort » (produit par Ted Beaubrun) démarre l’opus avant de glisser dans le second titre « Konsole m’ » et pour ensuite enchaîner avec « Caribbean love » (feat. Admiral T et Dedkra-Z), « Fanm » (feat. F-Mack), « Eudomination » (feat. Mikaben »), « Menen m danse », « Yon lot » (produit par Pipo beat), « Map gade » (feat.Haitain Fresh). « Rablabla » (feat. Dedkra-Z), « ZEB » (feat. Burning et Zion), « Voye m anlè » et « Genlè w se madanm mwen ». Et ce sont les lumineuses notes acoustiques du guitariste Makarios Césaire qui traduisent toute la beauté de ce titre.  

Elle n’a pas fini de faire bouger les lignes, de défoncer les plafonds du machisme dont elle a été victime, de dénoncer les violences genrées et le sexisme, de réhabiliter la femme dans ses chansons, de questionner dans ses lots de tweets les vieilles mentalités que les cellules familiales véhiculent, de crier son ras-le-bol à une industrie décidément plus streaming qu’avant et qui subit de sérieuses mutations.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :