Mercredi 20 Mars, 2019

Etats-Unis: nouvelle ère d'opposition à Trump à la Chambre des représentants

La démocrate Nancy Pelosi

La démocrate Nancy Pelosi

La démocrate Nancy Pelosi a défié Donald Trump dès son retour historique, jeudi, à la tête de la Chambre des représentants, en faisant approuver par sa nouvelle majorité des mesures visant à mettre fin au "shutdown" qui paralyse une partie des administrations américaines.

Dans un avant-goût du bras de fer tendu qui risque de plomber les deux dernières années de son mandat, ces mesures ne passeront donc probablement pas le Sénat, contrôlé par son parti républicain.

Les deux parties doivent se retrouver vendredi à la mi-journée à la Maison Blanche pour tenter de trouver une solution au "shutdown" qui paralyse 25% des administrations fédérales depuis bientôt deux semaines.

"Mais promettons que lorsque nous ne serons pas d'accord, nous nous respecterons".

Depuis jeudi, midi le 116e Congrès américain est officiellement en session: 435 nouveaux élus à la Chambre des représentants et 100 sénateurs au Sénat.

Nombre record de femmes et d'élus issus de minorités: devant une nouvelle Chambre qui multiplie les "premières", Nancy Pelosi a salué l'arrivée de nouveaux membres dont "l'optimisme, l'idéalisme" vont "renforcer" la démocratie.

Affirmant reprendre le poste avec "confiance en l'avenir", Nancy Pelosi a reconnu les "défis" qui l'attendent.

Mais elle a aussi eu un message d'ouverture envers les migrants.

"Nous devons aussi nous occuper de la menace existentielle de notre époque: la crise climatique", a déclaré la démocrate.

- Enquêtes et déclarations d’impôts -

En première ligne: les soupçons de collusion entre Moscou et son équipe de campagne électorale en 2016, alors que le mandat du républicain est, pratiquement depuis ses débuts, déjà empoisonné par l'enquête du procureur spécial Robert Mueller.

Ils ont d'ailleurs promis d'exiger du milliardaire qu'il présente enfin ses déclarations d'impôts.

Mais Nancy Pelosi a pour l'instant écarté cette idée, affirmant vouloir d'abord attendre les conclusions des enquêtes.

Respectant la tradition, Nancy Pelosi a en tout cas adressé dès son premier jour à Donald Trump l'invitation formelle à prononcer le discours sur l'état de l'Union devant le Congrès au complet, le 29 janvier prochain.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :