Samedi 23 Juin, 2018

«Et si le rêve était»: une campagne pour promouvoir les bibliothèques

JImmy Borgella, bibliothécaire militant.

JImmy Borgella, bibliothécaire militant.

Vous avez certainement, depuis plus semaine maintenant, vu passer sur votre fil d’actualité - Facebook, Twitter ou Instagram -, une ou plusieurs publications incluant photos et noms d’une personne que vous connaissez, accompagnés de la phrase suivante : « et si le rêve était que chacune des communes d’Haïti disposait d’au moins une bibliothèque publique d’ici 2030 ».

Il s’agit, comme bon nombre de personnes l'ont deviné, d’une campagne lancée en faveur de la création de bibliothèques publiques en Haïti.

« L'objectif consiste à harmoniser toutes les idées, à fédérer toutes les intentions et à mutualiser toutes les forces vives du pays autour de la véritable place à donner aux bibliothèques en Haïti au regard du besoin crucial de la population en matière d’accès à l'information, aux connaissances et à la culture », nous dit le jeune bibliothécaire haïtien, Jimmy Borgella, l'un des principaux initiateurs du mouvement.

De nombreux internautes ont répondu à l'appel du jeune militant, en rejoignant et promouvant le mouvement au sein de leurs réseaux, tout en invitant d'autres intéressés à se manifester. Parmi eux, des artistes, des journalistes et des intellectuels connus pour leur engament social dans le pays. Plus de mille affiches ont été postées rien que sur Facebook.

Borgella, qui est membre du comité permanent de la section "Literacy and Reading" de la fédération internationale des Associations et Institutions de Bibiothèques (IFLA), qui milite pour l’accès et la démocratisation de l’information, aux connaissances et à la culture comme droit fondamental de l’individu, se dit convaincu que « la Bibliothèque en tant que lieu de liberté individuelle et collective, dépositaire de l'information et du savoir » peut garantir à tous ce droit, tout en combattant les inégalités et les disparités dans la société.

Dans son engagement dans le secteur, il a organisé les 26, 27, 28 janvier 2018, à l'Université Quisqueya, les Assises nationales de la Bibliothèque en Haïti. Un événement ayant réuni des acteurs de la vie nationale venus débattre sur la problématique structurelle du secteur des bibliothèques et des services offerts au grand public par rapport au besoin de la population en ce qui concerne l'accès à l'information et au savoir.

Cette campagne « et le rêve était… », en cours sur les réseaux sociaux, est, nous dit Borgella, « un challenge auprès des décideurs politiques, du Gouvernement haïtien, du secteur privé des affaires, des communautés haïtiennes de la diaspora, des leaders et organismes de développement local, des acteurs clés et déterminants de la vie nationale d’intégrer et de travailler en partenariat avec les bibliothèques sur le plan national de développement ».

 

 

Loop Haiti avait reçu pour une discussion autour de la problématique des bibliothèques en Haiti.