Dimanche 18 Août, 2019

Vagues Litteraires: Arnaud Delcorte « J'écris comme je vis »

L’invité d’honneur de la quinzaine du livre « vagues littéraires » de cette année est Arnaud Delcorte. Ecrivain belge, il nous livre ces impressions sur le pays et ses rapports avec l’écriture, il nous fait également une brève présentation de son dernier livre paru aux éditions des vagues : « Quantum Jah ».

Loop Haïti : Pouvez-vous nous faire une brève présentation de vous ? Qui est Arnaud Delcorte ?

Arnaud Delcorte : Je suis un écrivain belge, chercheur et professeur de physique à l'université. J'ai publié une dizaine de livres surtout de la poésie et un roman. J'ai participé à de nombreuses revues et deux livres collectifs dont "poètes pour Haïti", à la suite du tremblement de terre. Mes livres sont chez différents éditeurs, belges, français et haïtiens.

LH: Comment avez-vous débuté dans l’écriture ?

A.D. J'ai commencé à écrire de la poésie vers vingt ans et j'ai 47 ans. C'est la lecture de Rimbaud qui a fait le déclic je crois, d'abord les illuminations puis une saison en enfer. Après beaucoup d'autres, les surréalistes, les symbolistes belges, les auteurs américains de la béat génération comme Allen Ginsberg et son génial poème "howl". Mais je n'ai commencé à publier qu’à l'âge de 36, 37 ans.

LH : Est-ce la première fois que vous venez en Haïti ? Quelles sont vos impressions ?

A.D. Oui c'est la première fois. L'accueil par les gens et par l'association vague littéraire est merveilleux. Les couleurs et les saveurs du pays font oublier le manque de moyens. Le pays est celui des poètes et il est encourageant de voir comment les jeunes s'unissent pour proposer des activités artistiques, théâtrales etc.

LH : quels rapports entretenez-vous avec l’écriture ?

A.D. Mon rapport avec l'écriture est celui du chercheur avec ses matériaux et outils, le vécu et la langue. Je me retrouve bien dans le thème de cette quinzaine « j'écris comme je vis ».

Mes livres sont toujours des émanations directes de la vie et des rencontres, des voyages. Et Quantum Jah ne fait pas exception. Au-delà de la recherche formelle et des thèmes mentionnés dans le descriptif du livre, c'est un ouvrage sensuel reflétant des relations humaines, une "arme de destruction lascive".

Cependant au plan formel il est fort différent des précédents et la volonté qui le sous-tend est celle de refléter la fragmentation de l’information, des médias et même des relations dans nos vies. Peut-on transformer le chaos en poésie ? C'est la question que je pose à travers ce livre, en mélangeant anglais et français, et même langues africaines. Tout ça en collision avec les peintures de Sébastien Jean.

LH: quelles sont vos impressions par rapport à cette quinzaine du livre dont vous êtes l’invité d’honneur ?

A.D. Excellente initiative, qui a le mérite d'exister avec très peu de financement, grâce à une équipe jeune et dynamique, mais qu'il faudrait rapidement soutenir sous peine que ses initiateurs finissent par s'épuiser et par abandonner. Mais je suis confiant, leur persistance va leur ouvrir des portes, et j'ai constaté qu'elle entraîne déjà une certaine reconnaissance.

Les journalistes ont là aussi un beau rôle à jouer. L'union fait la force comme on dit chez nous et chez vous!

Propos receuillis par : Saonha Lyrvole Jean Baptiste


Recevez gratuitement les dernières nouvelles locales et internationales directement sur votre téléphone :

Téléchargez l’application Loop News Caribbean sur Google Play Store : http://bit.ly/1HHj2Uu

Téléchargez l’application Loop News Caribbean sur l’App Store : http://apple.co/2e3q1Lk 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :