Vendredi 22 Mars, 2019

Entre encouragements et ragots, Samantha place ses mots

Samantha Colas

Samantha Colas

Elle a participé à Miss Univers ; non, elle a représenté son pays à Miss Univers ; non, elle a représenté tous les haïtiens sur le sol thaïlandais au concours Miss Univers 2018. Les commentaires sont allés bon train. Tantôt positifs, tantôt négatifs surtout, la jeune femme les a reçus d’une manière ou d’une autre. Et voila ce qu’elle en pense, et a voulu vous communiquer de retour sur sa terre natale.

« Il m’a fallu du temps pour me décider de réagir  bien que  brièvement en rapport à l’expérience de miss Universe laquelle, m’a marquée d’une profondeur sans égale.

Il faut croire que,  Je suis restée, jusqu’ici, sans mot, devant la fougue et l’énergie de plus d’un qui ont, d’une façon ou d’une autre, encouragé, apprécié et soutenu mon projet de miss Haïti. Ceux là qui ont cru dans les potentiels d’une jeune qui ne se démarque pas de trop de la majorité certes, mais qui se distingue bien sur avec une vision, un but.  Ces traits, qui ne s’achètent pas mais qui se construisent  d’éducation et de formation. Merci à tous ceux et toutes celles qui m'ont permis de franchir la scène internationale pour représenter mon pays.

J’ai vécu l’aventure avec un cœur d’enfant. Je veux dire : curieux et innocent. Si le premier s’avère dans le goût que j’ai toujours pris de partir  à l’aventure et prendre  le taureau par ses cornes, le second serait plutôt face à une surprise au goût de fiel qui n’a pas cessé de me remonter quand je repense aux médisances d’autant de jeunes qui n’ont peut être pas compris encore ce que c’est qu’avoir un rêve et de le poursuivre.

Miss Haïti était un défi de taille puisque  j’ai voulu changer la mentalité à bien de ces jeunes qui ont peur d’oser.  Mais aussi dévoiler cette masse de puissance inexploitée chez tant de jeunes qui redoutent l’inconnu.

Oser c’est  d’après moi, l’objectif vital d’une jeunesse. C’est pourquoi en dépit de toute la visibilité que j’ai eue avant à partir du paysage audio visuel haïtien,  j’ai voulu me tracer ce  chemin dans les couloirs de miss Haïti pour projeter les feux du “soleille” sur la scène internationale. Et de prouver aux jeunes le fameux dicton : vouloir c’est pouvoir ! De retour à l'Alma Mater, j’avance avec ce même enchantement et ce goût de l’aventure pour toujours briller la où le soleil me fait grâce de ses rayons. »

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :